Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Robin Thicke et Pharrell Williams : 'Blurred Lines' ? Un plagiat à 7 millions !

Robin Thicke et Pharrell Williams : 'Blurred Lines' ? Un plagiat à 7 millions !
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.

Le juge en charge du dossier concernant l'affaire de plagiat dans laquelle étaient accusés Robin Thicke et Pharrell Williams a tranché : les deux artistes ont été reconnus coupables d'avoir plagié la chanson Got to Give it up de Marvin Gaye (sortie en 1977) pour leur tube planétaire Blurred Lines (paru en 2013). Résultat, ils devront verser 7 millions de dollars.

Deux jours de délibérations ont été nécessaires pour que les huit membres d'un jury de Los Angeles décident de reconnaître coupables Robin Thicke et Pharrell Williams. Au cours du procès, qui a duré deux semaines, une comparaison au piano a été faite dans la salle d'audience pour faire écouter les deux versions de Blurred Lines et Got to Give it up. Le juge avait demandé à ce que l'attention soit portée sur la mélodie et non sur les arrangements du tube planétaire du duo. Et, visiblement, cela a suffi à convaincre l'assemblée que le plagiat était flagrant. Pourtant, lors du procès, Pharrell Williams, grand fan du regretté Marvin Gaye, avait expliqué : "La dernière chose qu'on veut faire, c'est prendre quelque chose à quelqu'un qu'on aime. La musique soul sonne comme de la musique soul."

De son côté, Robin Thicke avait lui-même joué au piano pour montrer que dans l'histoire de la musique, beaucoup de sons se ressemblaient. Il avait ainsi joué With or Without You de U2,‎ Man In the Mirror de Michael Jackson ou Let It Be des Beatles. Cela n'a malheureusement pas convaincu le jury. Les deux artistes, qui avaient généré des revenus de 16,5 millions de dollars avec leur titre, devront verser un peu plus de 7 millions aux héritiers du défunt chanteur : 4 millions de dollars de dommages et intérêts et 3,4 millions de dollars au titre des revenus générés par Blurred Lines.

Une porte-parole de Pharrell Williams a indiqué à l'AFP que ce dernier était "extrêmement déçu par la décision, qui crée un horrible précédent pour la musique et la créativité". "Pharrell a créé Blurred Lines avec son esprit, son coeur et son âme. (...) Nous étudions le verdict et évaluons nos options", a-t-elle ajouté.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image