Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Covid-19 : Ces stars qui critiquent le port du masque

Covid-19 : Ces stars qui critiquent le port du masque
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Depuis le déconfinement, le port du masque est devenu obligatoire dans plusieurs villes de France, ainsi que dans les cinémas ou les salles de spectacles. Mais plusieurs personnalités rejoignent un mouvement populiste qui refuse la peur du virus et remet en cause l'utilité du masque.

Au 25 septembre 2020, la France atteint quasiment la barre des 500 000 contaminations officielles. Et le rythme quotidien de cas avérés ne fait que de s'accélérer. De quoi forcer le gouvernement, à commencer par le ministre de la Santé Olivier Véran, à prendre de nouvelles mesures impopulaires. Peu après ces annonces, Nicolas Bedos s'est tristement illustré, se transformant en anti-masque. Mais il n'est pas la seule célébrité à critiquer le port ou l'utilité d'un masque de protection contre le coronavirus.

Sur Instagram, Nicolas Bedos a appelé les Français à retrouver leur liberté en laissant tomber les gestes barrières, notamment le masque. Des propos taclés et qui frôlent l'irresponsabilité alors que les hôpitaux se préparent au pire avec une seconde vague qui pointe le bout de son nez. "Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements (...) Vivez à fond, tombez malades, allez au restaurant, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons vivre, quitte à en mourir", a-t-il écrit, grandiloquent.

Un texte notamment partagé par sa soeur Victoria Bedos et par l'animateur Laurent Ruquier, qui semble donc être dans le même état d'esprit. En avril, interrogé par Paris-Normandie, le présentateur de France 2 et de RTL déclarait alors : "Je pense que l'on devrait entendre d'autres sons de cloche. Et je pense aussi que la meilleure façon d'accompagner les gens, c'est de ne pas leur faire trop peur. Il faut certes les prévenir, veiller à leur santé, mais de là à les terroriser... C'est un peu ce qu'on a fini par faire." S'il ne se dit pas spécifiquement contre le port du masque, il tient un discours qui se veut un poil trop rassurant face à une pandémie qui ne s'essouffle pas et exige que chacun fasse de durs efforts pour en finir le plus rapidement possible.

L'usage du masque, rendu obligatoire partout dans des villes comme Paris, laisse aussi de marbre le rappeur marseillais Akhenaton. "Cinq, six mois après, j'en suis à me poser véritablement des questions sur comment c'est géré. Je doute de la vraie dangerosité de ce virus. (...) Je ne dis pas que le masque est inutile, mais il est utile au début de l'épidémie. Aujourd'hui, vous prenez vos boîtes de masques et vous regardez, il y a marqué 'ne protège pas des virus' dessus. Je pense que le masque a des effets beaucoup plus nocifs, parce que le masque que vous portez 5 heures sur le visage fait baisser le taux d'oxygène que vous avez dans votre sang ou engendre d'autres pathologies parce que, dans votre nez, vous avez un staphylocoque doré, d'autres bactéries, et vous les respirez en boucle", disait-il en août sur Europe 1.

Et puis il y a ceux qui clament fièrement leur refus de porter un masque comme le chanteur anglais Noel Gallagher. "Ce n'est pas une loi. Putain, il a y a déjà trop de libertés qui nous sont confisquées. J'ai choisi de ne pas en porter un. Si je chope le virus, c'est mon problème et celui de personne d'autre... C'est du foutage de gueule. C'est inutile", a-t-il clamé dans un podcast en septembre. Avis partagé par la vedette de télé Corey Harrison, de l'émission américaine Pawn Stars. "Nous, les gens du peuple, avons décidé que les masques ne seraient plus une obligation. Avec ou sans l'accord du gouvernement", avait-il écrit sur Instagram en septembre, pour se plaindre de l'obligation d'en porter un à Las Vegas. Pour rappel, chez nos voisins américains, la barre des 200 000 morts a été franchie...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image