Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Décès de Philippe Bugalski, 49 ans, victime d'une chute mortelle

Avoir tant joué les funambules sur les routes, avec trois titres de champion de France de rallye (1998, 1999 et 2000) et deux victoires en championnat du monde à la clé, pour périr prématurément dans un bête accident, quelle tristesse...

Philippe Bugalski, l'un des meilleurs rallymen français des années 1990 et l'un des grands pionniers de l'essor qu'a connu en France la discipline, avec l'âge d'or en WRC de Citroën (pour qui il était toujours pilote-essayeur) et l'hégémonie de son successeur Sébastien Loeb, est décédé vendredi 10 août 2012 à l'âge de 49 ans. Selon le quotidien régional La Montagne, le très apprécié "Bug", pour les initiés, a trouvé la mort en tombant accidentellement d'une nacelle à une quinzaine de mètres de hauteur dans sa propriété du Vaudoué, près de Fontainebleau, en Seine-et-Marne ; c'est là que l'Auvergnat avait effectué sa reconversion dans la vente de matériel et de fournitures d'élevage - une entreprise qu'il possédait depuis 1988 - avec son épouse Béatrice, qui élève des chevaux. Il s'occupait par ailleurs depuis 2009 de la société Automeca, qui prépare des voitures de compétition, avec Marc Azzolini.

Citroën, qui avait écrit avec et grâce au pilote les premières pages de son histoire dans le monde des rallyes, a confirmé samedi via Twitter l'information du journal La Montagne : "Philippe Bugalski est décédé ce vendredi à l'âge de 49 ans. Toute la famille Citroën est triste après avoir perdu un tel homme." Un faire-part est apparu sur la page d'accueil du site de Citroën Racing, sur lequel une galerie de photos en hommage à Bug a également été publiée. "Nous venons d'apprendre la disparition d'un membre de la famille et notre tristesse est à la hauteur de ce que Philippe nous a apporté : immense", a réagi samedi après-midi Yves Matton, directeur de Citroën Racing.

Après ses débuts au sein de la division rallye de Renault au milieu des années 1980, Philippe Bugalski avait entamé en 1997 sa collaboration avec la marque aux chevrons, signant les deux premières victoires de Citroën Racing en championnat du monde des rallyes (WRC) en Corse et en Catalogne (en 1999, finissant 7e au classement général) avec son fidèle copilote Jean-Paul Chiaroni et devenant trois fois champion de France sur Citroën Xsara en 1998, 1999, 2000. Un palmarès comptant aussi 31 victoires en championnat de France et 10 victoires en championnat d'Europe. Tandis que Bugalski se consacrait ensuite au développement de la structure, en temps que pilote-essayeur et ambassadeur (avant l'Euro 2012, il avait par exemple causé des sensations très fortes à quelques footballeurs de l'équipe de France de football venus tester avec lui la Citroën DS3 WRC), Sébastien Loeb avait pris le relais au volant, avec le succès qu'on sait : huit titres de champion du monde de 2003 à 2011, série en cours.

"Je suis vraiment peiné par cette tragique nouvelle, a déploré Sébastien Loeb, cité dans le communiqué de Citroën Racing. Bug était un homme au grand coeur, toujours disponible et proche des gens. Il va tous nous manquer."

Nos pensées vont vers ses proches en ces moments pénibles, notamment sa femme Béatrice et ses filles Marine et Victoria...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image