Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Donald Trump "déteste être un perdant" : agacée, son ex-femme Ivana réagit

Donald Trump "déteste être un perdant" : agacée, son ex-femme Ivana réagit
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Donald Trump lors d'un meeting à Grand Rapids, novembre 2020 - Ivana Trump à Saint-Tropez.
18 photos
Lancer le diaporama
Donald Trump lors d'un meeting à Grand Rapids, novembre 2020 - Ivana Trump à Saint-Tropez.
Le 7 novembre 2020, le candidat démocrate Joe Biden a remporté l'élection présidentielle américaine après plusieurs jours de dépouillement sous tension. Le président sortant Donald Trump dénonce depuis le résultat du scrutin, mais pour son ex-femme Ivana, il est simplement un "mauvais perdant".

S'il y en a bien une qui aimerait que tout ce cirque autour de la défaite de Donald Trump cesse, c'est bien son ex-femme Ivana. Dans une nouvelle interview accordée au magazine People, le 9 novembre 2020, l'ex-athlète et mannequin tchécoslovaque de 71 ans a exprimé son agacement en toute franchise. Celle qui a partagé la vie du président sortant entre 1977 et 1992 est d'autant plus concernée que leurs trois enfants, Donald Trump Jr., Ivanka et Eric Trump collaborent étroitement avec leur père à la Maison Blanche.

"Je veux juste que tout cela se termine, d'une façon ou d'une autre. Je m'en fiche vraiment." Ivana Trump a ajouté : "Ce n'est pas un bon perdant. Il n'aime pas perdre, donc il va se battre, se battre et se battre (...). Il doit y aller et reconnaître sa défaite. Mais il déteste être un perdant, ça j'en suis certaine. Mais s'il perd, il perd. Il a beaucoup d'argent, d'endroits où aller, vivre et profiter de la vie." A en croire cette business woman, le Républicain n'a pas d'autre choix que de retourner à Palm Beach et "jouer au golf, vivre une vie normale".

Il n'y a pas que Donald Trump qui est contrarié par cette défaite face au démocrate Joe Biden. Ses proches sont également "très en colère" selon une source proche du clan. La famille n'aurait pas encore réalisé le résultat de l'élection tant "personne ne s'y attendait". "Ça a été difficile à regarder", un proche d'Eric Trump a-t-il rapporté. En attendant l'issue de ce bras de fer électoral, Ivana Trump souhaite que ses trois enfants retrouvent "une vie normale" : "Pas la vie à Washington et tout ça, juste à New York ou où qu'ils soient, et qu'ils mènent juste leur vie normale, la septuagénaire a-t-elle déclaré. Je pense qu'ils ont aimé passer du temps avec Donald, diriger les élections et voir ce qui allait se passer, mais maintenant c'est - Dieu merci - terminé. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils vont faire."

Une source du JDD a récemment rapporté qu'il était peu probable de voir Ivanka Trump, devenue la conseillère principale de la Maison Blanche, quitter la politique pour vendre à nouveau des chaussures...

Une élection entachée de "fraudes" ?

Comme l'a rapporté l'AFP le 10 novembre, le ministre américain de la Justice Bill Barr a donné son feu vert lundi à l'ouverture d'enquêtes sur d'éventuelles irrégularités lors de la présidentielle du 3 novembre, dont Donald Trump assure qu'elle a été entachée de "fraudes", sans apporter de preuves. Son équipe de campagne mène des batailles judiciaires dans plusieurs Etats remportés sur le fil par Joe Biden, dont la Pennsylvanie et le Nevada, pour tenter de contester leurs résultats.

Ces efforts sont notamment menés par les fils du président sortant, qui relayent des allégations de fraude et d'irrégularités électorales, sans preuves à l'appui. Les enquêtes sur les fraudes électorales sont normalement du ressort de chaque Etat, qui établit et contrôle ses propres règles électorales.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image