Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Eagles of Death Metal : Banni de deux festivals après les propos chocs du leader

Eagles of Death Metal : Banni de deux festivals après les propos chocs du leader
Par Sarah L.
Rock en Seine et le Cabaret Vert ont annulé la venue du groupe.

Les récentes déclarations de Jesse Hughes dans la presse laissent un goût amer. Dans un entretien paru le 14 mai dans Taki's Magazine, un média considéré d'extrême droite aux États-Unis, le leader du groupe Eagles of Death Metal était en effet revenu à sa manière sur les attentats du 13 novembre et sur l'attaque du Bataclan, tenant des propos racistes et n'hésitant pas à faire l'amalgame entre l'islam et le terrorisme. Des allégations déjà évoquées en mars dernier sur Fox News. À cette époque, le chanteur de 43 ans était pourtant revenu sur sa position en présentant des excuses publiques. "J'implore humblement le pardon du peuple français, du personnel et des agents de sécurité du Bataclan, de mes fans, de ma famille, mes amis, et de toute autre personne blessée ou offensée par les accusations absurdes que j'ai faites", avait-il dit.

Des semaines plus tard, Jesse Hughes persiste et signe. Selon lui, le lien entre les terroristes et le personnel de la sécurité du Bataclan est évident. "Je sais de façon certaine que les terroristes étaient là tôt. Je me rappelle d'eux regardant mon pote. J'ai mis ça sur le compte de la jalousie arabe. Vous voyez ce que je veux dire ? Quand un musulman voit un américain sûr de lui avec des tatouages, il le regarde. (...) Ils connaissaient les videurs. Ils connaissaient les portiers. Je sais que le personnel de sécurité était musulman", a-t-il lâché à Taki's Magazine.

Après la publication de cette interview controversée, les Festivals Rock en Seine et Cabaret Vert ont annoncé vendredi l'annulation des concerts du groupe américain, des représentations qui étaient respectivement prévues les 25 et 26 août. Sur leur site Internet, les organisateurs expliquent ainsi être "en désaccord total avec les récents propos tenus par Jesse Hughes". Désormais banni des seuls concerts estivaux prévus en France, Eagles of Death Metal ne s'est pas encore exprimé sur cette triste bévue.

S.L.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image