Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Elizabeth II est morte

Elizabeth II est morte
Par Lise Normandie Journaliste
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
43 photos
Ce 8 septembre 2022 est un jour aussi triste qu'historique. Elizabeth II est morte. La souveraine était âgée de 96 ans et elle laisse derrière elle son héritier le prince Charles, désormais à la tête de la monarchie britannique.

De la Première Guerre mondiale au Brexit, en passant par Winston Churchill, Diana et Donald Trump : on peut dire d'elle qu'elle a tout connu. Le 8 septembre 2022, la reine Elizabeth II est morte, à l'âge de 96 ans. Comme l'a confirmé le palais de Buckingham. "La reine est morte paisiblement à Balmoral cet après-midi. Le Roi et la Reine consort resteront à Balmoral ce soir et retourneront à Londres demain", a-t-il indiqué dans un communiqué, une annonce accueillie par une énorme émotion au Royaume-Uni où Elizabeth II était très populaire.

Rigueur, constance, dignité, dévouement... Autant de qualificatifs qui accompagnent généralement le nom d'Elizabeth II. Depuis qu'elle est montée sur le trône en 1952, la reine et son flegme légendaire ont offert à la monarchie anglaise un règne stable, à quelques remous familiaux près. Pourtant, à sa naissance le 21 avril 1926, ce n'était pas sa destinée puisque son père le prince Albert n'était que le second fils du roi George V. Son existence prend une toute autre tournure lorsque son oncle Edward VIII abdique en 1936 pour épouser Wallis Simpson, une Américaine divorcée. Scolarisée à la maison avec sa soeur Margaret, de quatre ans sa cadette, la future reine d'Angleterre apprend l'histoire, la littérature, la musique, mais aussi le français, grâce à plusieurs gouvernantes.

Durant la Première Guerre mondiale, Elizabeth et sa soeur quittent Londres pour éviter les bombardements aériens : avec la Reine mère, elles vivent d'abord au château de Balmoral en Ecosse, puis à Sandringham, dans le Norfolk, avant de s'installer au château de Windsor. C'est anonymement, accompagnée de Margaret, qu'elle célèbre la fin du conflit dans les rues de Londres. Elle effectue ensuite sa première tournée royale avec ses parents en Afrique du Sud en 1949.

Mariage de la reine Elizabeth avec le prince Philip, au palais de Buckingham, en 1947.

Elizabeth n'a que 13 ans lorsqu'elle tombe amoureuse de son cousin éloigné, Philip de Grèce et de Danemark, lors d'une visite du Royal Naval College de Darmouth. L'adolescente entame alors une correspondance avec ce jeune officier lorsqu'il est déployé en mer. Leurs fiançailles sont annoncées en 1947, malgré la controverse liée aux origines de Philip, sa maigre fortune ou encore le mariage de ses soeurs avec des princes allemands proches du parti nazi. Le mariage est finalement célébré en grande pompe le 20 novembre de la même année à Westminster. Le couple donne naissance à son premier enfant, le prince Charles, en 1948. S'ensuivent la princesse Anne en 1950, puis le prince Andrew en 1960 et le prince Edward en 1964.

Un pilier inébranlable

Lorsqu'elle apprend le décès de son père le roi en 1952, Elizabeth est bien loin de Buckingham, puisqu'elle était en voyage au Kenya avec Philip. Son couronnement est organisé bien plus tard, le 2 juin 1953 à Westminster, quelques mois seulement après la mort de la Reine mère. La cérémonie est d'autant plus historique qu'elle est la première du genre a être retransmise à la télévision. Rapidement, la reine et le prince consort partent pour une incroyable tournée de sept mois à travers le monde, le début d'une longue série de voyages officiels dans les pays membres du Commonwealth.

Bien que ses relations avec le Premier ministre et le gouvernement britannique ne soient pas toujours au beau fixe, Elizabeth II arrive tant bien que mal à conjuguer sa fonction de leader avec son interdiction d'exprimer ses opinions politiques. Ses portraits officiels ont beau la représenter avec une couronne, au milieu des tentures en velours et chandeliers d'or, la reine est avant tout une femme de la campagne. Bien loin du palais de Buckingham, c'est en plein air, entourée de ses chevaux et de ses corgis que Lilibet se ressource entre deux réunions diplomatiques.

La reine Elizabeth à cheval sur son domaine de Sandringham, en 1995.

Le jubilé d'argent, puis celui d'or et de diamant, qui célèbre ses 60 ans de règne en 2012, permettent de mesurer décennie après décennie la popularité de cette adepte des tailleurs hauts en couleur. La princesse Margaret et son mariage tumultueux avec Peter Townsend, la découverte d'un espion russe communiste parmi ses employés, les divorces successifs du prince Andrew et Sarah Ferguson, de la princesse Anne et la capitaine Mark Phillips, puis la séparation du prince Charles et Diana en 1993... Lorsque ses proches font la Une des tabloïds, la reine reste digne et préfère la discrétion. Mais lorsque Lady Di meurt tragiquement dans un accident de voiture à Paris en 1997, le flegme à toute épreuve d'Elizabeth lui est vivement critiqué, au point qu'elle accepte finalement de témoigner de son deuil à la télévision.

Un règne record

La santé de fer de la monarque connaît quelques courtes pauses sans gravité au début des années 2000. Pourtant, elle continue d'effectuer plusieurs voyages officiels au Canada, aux États-Unis, en Australie, en Irlande... En forme et non sans auto-dérision, elle accepte de jouer les James Bond girls avec Daniel Craig pour le coup d'envoi des Jeux Olympiques de Londres en 2012. La reine Elizabeth devient le premier monarque britannique à célébrer son jubilé de saphir (65 ans de règne) en 2017, l'année même où son mari Philip prend sa retraite royale. Progressivement, elle charge le prince Charles et ses petits-enfants de la représenter à l'étranger.

Le prince William, duc de Cambridge, et Catherine (Kate) Middleton, duchesse de Cambridge, le prince George de Cambridge, la princesse Charlotte de Cambridge, le prince Louis de Cambridge, Camilla Parker Bowles, duchesse de Cornouailles, le prince Charles, prince de Galles, la reine Elisabeth II d'Angleterre, le prince Andrew, duc d'York, le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, la princesse Beatrice d'York, la princesse Eugenie d'York, la princesse Anne - La famille royale au balcon du palais de Buckingham lors de la parade Trooping the Colour 2019, célébrant le 93ème anniversaire de la reine Elisabeth II, Londres, le 8 juin 2019.

La fin de son règne est marqué par de nouvelles tensions au sein de sa descendance : son fils le prince Andrew, ami du prédateur sexuel Jeffrey Epstein et lui-même accusé d'agression sur mineure, démissionne de ses fonctions royales à l'automne 2019, son petit-fils chéri le prince Harry et son épouse Meghan Markle prennent ensuite leurs distances avec la monarchie en janvier 2020 et s'installent avec leurs enfants en Californie... La souveraine doit également faire face aux retombées sur Brexit, puis à la crise sanitaire, pendant laquelle elle doit quitter Buckingham pour se confiner en comité restreint à Windsor.

Les épreuves s'enchaînent puisqu'en avril 2021, Elizabeth II perd son mari de toujours : le prince Philip meurt peu avant son 100e anniversaire. Là encore, lors des obsèques, la reine joue le rôle de chef de famille imperturbable. Un ligne de conduite qui a permis à la monarchie britannique de traverser les décennies (et les crises) sans perdre de sa notoriété.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image