Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Elizabeth II : Son fils, Andrew, accusé d'agression sexuelle sur mineur, les détails sordides de la plainte

Elizabeth II : Son fils, Andrew, accusé d'agression sexuelle sur mineur, les détails sordides de la plainte
Par Alexis Gilquin Rédacteur
Jouer la comédie, c'est son truc depuis l'enfance. Après un début de carrière prometteur au sein de la troupe de théâtre amateur de Bormes-les-Mimosas, il décide finalement de tout plaquer pour devenir journaliste people, le métier dont ses parents rêvaient pour lui depuis toujours. Comme quoi, tout peut arriver !
16 photos
Ses ennuis sont loin d'être derrière lui. La principale victime d'abus sexuels dans l'affaire Epstein, vient de porter plainte contre le prince Andrew. Le mince alibi du fils de la reine va-t-il le sauver ?

Nouveau scandale à Buckingham. Une plainte a été déposée contre le décrié prince Andrew, deuxième fils de la reine d'Angleterre, dans la sombre affaire Epstein. Virginia Giuffre (née Roberts), qui accuse le prince Andrew d'abus sexuels sous l'emprise du financier Jeffrey Epstein quand elle était mineure, a déposé plainte lundi 9 août 2021 à New York contre ce membre de la famille royale britannique, rapporte l'AFP.

Dans sa plainte, elle affirme avoir été "agressée sexuellement", alors qu'elle était mineure, à trois reprises, à Londres chez une amie très proche d'Epstein, Ghislaine Maxwell - incarcérée depuis juillet 2020 -, et dans les propriétés de l'homme d'affaires à New York et dans les îles Vierges. Virginia Giuffre affirme que le duc d'York est "l'un des hommes puissants" à qui elle a été "remise dans un but sexuel" quand elle a été la victime entre 2000 et 2002, à partir de l'âge de 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel le financier Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de se donner la mort dans une prison de Manhattan, à l'été 2019

Ces accusations ne sont pas nouvelles, mais avec cette première plainte, la supposée victime espère encourager de nouvelles femmes à témoigner contre le prince. Dans un communiqué transmis aux médias, elle a pris la parole : "Je tiens le prince Andrew responsable de ce qu'il m'a fait. Les puissants et les riches ne sont pas exempts de rendre des comptes. J'espère que d'autres victimes verront qu'il est possible de ne pas vivre dans le silence et la peur".

Aujourd'hui âgé de 61 ans, le prince Andrew avait "catégoriquement" démenti de telles accusations dans une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019. Il avait notamment émis des doutes sur l'authenticité d'une photo très médiatisée le montrant avec Virginia Giuffre et, à l'arrière-plan, Ghislaine Maxwell. Il s'était également trouvé un étrange alibi. En effet, Virginia Giuffre avait précisé avoir été abusée après une sortie au club Tramp à Londres. Et d'après Andrew, "ce n'est pas possible à cette date supposée car j'étais à la maison avec les enfants. J'avais emmené Beatrice chez Pizza Express, à Woking, pour une fête vers 16 ou 17 heures. Et comme la duchesse n'était pas là, nous avons une règle simple à la maison, c'est que lorsque l'un n'est pas là, l'autre doit être à la résidence".

Malgré ses dénégations jugées hasardeuses, sa fréquentation de l'homme d'affaires américain l'avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique. La plainte a été déposée lundi au tribunal fédéral de Manhattan, en vertu d'une loi de l'Etat de New York sur les victimes mineures, qui donne un délai d'un an pour intenter une action pour abus sexuels, sans règle de prescription. Cette loi, entrée en vigueur en août 2019, laisse encore quelques jours aux victimes potentielles pour agir.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image