Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Enrique Iglesias : "Je n'ai eu aucun contact avec mon père Julio pendant 10 ans"

Père de neuf enfants, dont un ayant été reconnu comme tel par la justice, le mythique chanteur Julio Iglesias n'a pas apporté à chacun d'entre eux autant d'amour et d'attention qu'il aurait dû. Fait rare, son fils Enrique Iglesias se livre sur leur difficile relation...

Entre Julio et Enrique Iglesias, les relations n'ont pas toujours été évidentes. A tel point que le chanteur espagnol de 76 ans n'a jamais rencontré Anna Kournikova, la femme et mère des enfants de son fils ; il a toutefois démenti ne pas connaître ses petits-enfants. Le séduisant chanteur de 44 ans a fait des confidences à Icon, supplément de El Pais.

C'est depuis sa maison de Miami, où il vit depuis plusieurs années, qu'Enrique Iglesias a accordé cette longue interview alors qu'il est attendu à Madrid - sa ville de naissance - le 7 décembre prochain, pour un concert au Palais des Sports WiZink Center. Évoquant ses liens avec Julio Iglesias, son père, il a fait preuve d'une franchise inattendue. "A 18 ans, je me suis complètement éloigné de ma famille. Et cela a été difficile. J'ai pris la fuite et pendant dix ans je n'ai eu absolument aucun contact avec mon père. Je n'ai repris contact avec lui qu'à la mort de mon grand-père [en 2005, NDLR]. Cela représente beaucoup d'années. J'ai beaucoup souffert. Mais ce que j'éprouvais pour ma musique me donnait de la force. Et par dessus tout, je poursuivais un objectif comme je l'entendais", a-t-il confié.

C'est mon père, je comprends en partie les choses qu'il a faites dans sa vie personnelle

L'interprète des tubes Bailamos, Hero, Tonight ou encore Heartbeat a d'abord vécu à Madrid avec sa mère Isabel Preysler, qui avait divorcé de Julio, installé de son côté à Miami. En 1981, son grand-père est kidnappé par l'ETA puis libéré et sa maman décide de l'envoyer chez son père aux États-Unis par précaution. A 18 ans, alors qu'il veut lui aussi se lancer dans la musique, Julio Iglesias ne le soutient pas et c'est la rupture : Enrique part s'installer au Canada. Il enregistre des chansons sous un faux nom, trouve un manager et signe un contrat. Son ancien collaborateur Alfredo Fraile admet que Julio était odieux avec son fils concernant sa volonté de percer dans la musique. "Il a envoyé son album à son père, qui lui a dit que c'était de la merde et qu'il n'irait nulle part, que lui seul savait quelle musique était bonne et qu'il devait lui faire confiance. Il s'est trompé", a confié l'ancien manager d'Enrique.

Désormais, les relations sont apaisées entre Julio et Enrique. "Aujourd'hui, je ne pense plus à cela. J'ai beaucoup trop pleuré au début. (...) Nous avons du respect l'un pour l'autre, plus qu'il y a vingt-cinq ans. C'est mon père et je l'aime de toute mon âme. Je le respecte, l'admire et comprends en partie les choses qu'il a faites dans sa carrière et sa vie personnelle", a ajouté Enrique.

Pour rappel, Julio Iglesias a eu cinq enfants avec sa femme actuelle, Miranda Rijnsburger, trois avec son ex-épouse Isabel Preysler et est aussi le papa d'un homme reconnu comme son fils par la justice.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Lio invitée dans l'émission "Passage des arts", sur France 5.
Lio invitée dans l'émission "Passage des arts", sur France 5.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle à manger de Lovisa Ulrika pour la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle à manger de Lovisa Ulrika pour la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Hommage à Diego Maradona, emporté à 60 ans par une crise cardiaque. Dans "Quotidien", le journaliste de "So Foot" Joachim Barbier se souvient de quel homme était ce génie du football. Il a eu la chance de le rencontrer en Argentine il y a deux ans.
Hommage à Diego Maradona, emporté à 60 ans par une crise cardiaque. Dans "Quotidien", le journaliste de "So Foot" Joachim Barbier se souvient de quel homme était ce génie du football. Il a eu la chance de le rencontrer en Argentine il y a deux ans.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie Bernadotte au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie Bernadotte au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter le jardin Logarden au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter le jardin Logarden au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Jean-Marc Généreux en interview pour Purepeople.com.
Jean-Marc Généreux en interview pour Purepeople.com.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie de Karl XI au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la galerie de Karl XI au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
Jean-Marc Généreux en interview pour "Purepeople.com".
Jean-Marc Généreux en interview pour "Purepeople.com".
Céline Dion dans la peau de Nanny McPhee pour Halloween.
Céline Dion dans la peau de Nanny McPhee pour Halloween.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle du conseil au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
La princesse héritière Victoria de Suède fait visiter la salle du conseil au palais royal à Stockholm à l'occasion de la fête nationale suédoise le 6 juin 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image