Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eric Abidal, une ''douleur insupportable" après sa greffe : Sa décision radicale

10 photos
Lancer le diaporama
L'ancien sportif a fait face au cancer.

Eric Abidal revient de loin. L'ancien footballeur de 38 ans a dû faire face à un cancer qui nécessitait une greffe du foie. Une épreuve sur laquelle il est revenu lors de son passage dans Salut les terriens (C8), samedi 10 mars 2018.

La cellule cancérigène était placée près d'une veine

C'est lors d'un check-up de routine, en 2011, que le cancer d'Eric Abidal est diagnostiqué. Une tumeur au foie qui nécessite une intervention deux jours plus tard. L'ex joueur du FC Barcelone subit une ablation d'une partie du foie, une opération qui dure trois heures. On lui conseille tout de même de se mettre sur la liste des dons d'organes en vu d'une greffe, chose qu'il a faite. "La cellule cancérigène était placée près d'une veine. A ce moment-là, ils prennent la décision de te mettre sur une liste car à tout moment, il peut y avoir récidive", a-t-il confié.

Une fois remis sur pied, le 3 mai 2011, Eric Abidal retrouve le Barca sur le terrain : "C'était un objectif personnel de pouvoir finir la saison avec le club (...). J'ai joué 2 minutes 30." S'il se sentait en forme, le papa de Méliana (née en mars 2004), Canélia (née le 3 février 2006), Leyna (née en novembre 2009), Kenya (née le 8 février 2016) et Edan (né le 20 juillet 2017) fait une rechute n mars 2012. Et cette fois, le cancer est plus agressif.

Aussi devait-il avoir une greffe s'il ne voulait pas mourir. "Pour vous, pas question d'avoir un donneur vivant car, je ne le savais pas, il court plus de risque que le receveur", a expliqué Thierry Ardisson. Les médecins lui disent néanmoins qu'il n'a pas le choix. Sa femme Hayet appelle alors toute sa famille afin de trouver un donneur. Et c'est son cousin Gérard qui accepte de lui sauver la vie. Cette opération a duré 8 heures et lui a fait perdre 20 kilos. Un choc pour lui, ainsi que ses proches.

Une douleur insupportable

Une fois sauvé, Eric Abidal n'avait qu'une seule idée en tête, rechausser ses crampons. Il devait toutefois attendre que son nouvel organe s'adapte à son corps et que les médicaments anti-rejets fassent leur effet : "Au début, il y en a une trentaine, puis ça diminue. Aujourd'hui, j'en ai beaucoup moins." L'ancien joueur de l'équipe de France a cependant dû attendre avant de retourner sur le terrain. Une complication est survenue dix jours après son passage sur le billard : une fuite de bile.

Et la douleur était telle qu'Eric Abidal a demandé à être plongé dans un coma : "Douleur insupportable, d'où ma demande au médecin de me mettre dans un 'coma' pour ne plus ressentir cette douleur. Ils m'ont donné une pastille et je ne me rappelle plus de rien." Il s'en est passé des choses pourtant puisqu'il a une fois de plus été opéré.

En 2013, Eric Abidal est de retour au Camp Nou. Il intégrera ensuite l'AS Monaco durant un an, puis Olympiakos. "Je pense que c'est le sport qui m'a donné cette détermination. Et l'éducation aussi certainement", a-t-il déclaré. Le 19 décembre 2014, il annonce dans une conférence de presse qu'il met un terme à sa carrière professionnelle

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel