Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Eric Cantona : Les insultes du ''King'' après une représentation très spéciale

Eric Cantona : Les insultes du ''King'' après une représentation très spéciale
Eric Cantona le 2 août 2011 à Londres
3 photos
Lancer le diaporama

Eric Cantona... Un homme au caractère méditerranéen et aux envolées lyriques qui ne laisse personne indifférent.

L'ancienne légende de Manchester United, réputée pour ne pas avoir sa langue dans la poche, a depuis sa retraite méritée des terrains de football entamé, avec succès, une carrière au théâtre et au au cinéma. Et cette année, c'est sur les planches qu'Eric Cantona a signé son retour dans une pièce mythique d'Alfred Jarry mise en scène par le déjanté Dan Jemmett, Ubu enchaîné.

Mais visiblement, le public ne semble pas être à la hauteur du King, qui s'est fendu d'une jolie formule sur le livre d'or du théâtre Olympia d'Arcachon comme le rapporte Ouest France : "Public de merde, petits bourgeois." Du pur Eric Cantona dans le texte. Et une façon très particulière de remercier le public venu l'applaudir le 21 février dernier.

Car ce jour-là, la salle à moitié pleine a eu le droit à une représentation surréaliste, indique le quotidien régional. Entre les pots de confiture (pleins), les oeufs (frais) et la vaisselle fracassée avec vigueur sur la scène tout au long de la représentation, le public avait du mal à suivre, d'autant que les dialogues étaient difficilement audibles... Mais alors que dire de la fin. Ou de la non-fin... Une heure à peine s'est écoulée lorsque Eric Cantona quitte la scène, lâchant un "merde" bien senti. La lumière se rallume, mais rien ne se passe. Les spectateurs s'interrogent... S'agit-il d'un entracte ? D'une ultime pirouette de Dan Jemmett ? Mais il faut se rendre à l'évidence, les acteurs ne reviendront pas. Quelques applaudissements se font alors entendre, mais la stupeur est de rigueur. Pas de rappel, pas de salut, de retour des comédiens, rien. Comme le souligne certains spectateurs dans le hall, on évoque "le fait du roi", une situation "ubuesque" qui sied parfaitement à la pièce de théâtre et à sa mise en scène.

Et visiblement, le très engagé Eric Cantona, dont l'identité a récemment été usurpée pour un canular qui a valu à son auteur un licenciement, a peu apprécié l'accueil qui lui a été réservé. A moins que ce ne soit un manque d'intérêt pour sa pièce qui l'ait mis dans cet état... Quoi qu'il en soit, les spectateurs auront apprécié.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image