Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eric Judor et le délit de faciès : ''Je crois qu'il a empiré aujourd'hui''

Eric Judor est connu pour ses blagues de potaches avec son acolyte Ramzy Bédia avec qui il a joué dans Halal Police d'État en 2011. Aujourd'hui à 43 ans, le sympathique Eric montre une facette moins connue de son talent d'acteur et de sa personnalité, à travers la comédie Mohamed Dubois et son interview pour Le Parisien.

Mohamed Dubois raconte l'histoire d'Arnaud Dubois, héritier d'une famille de banquiers, qui quitte son Vésinet coquet après une dispute avec père. Il fait la connaissance de Mustafa (Youssef Hajdi), qui lui présente sa soeur, la jolie Sabrina (Sabrina Ouazani). Arnaud profite alors du fait que ces nouveaux camarades le croient d'origine arabe pour s'intégrer dans la cité de celle qui le fait craquer.

Le pitch de ce film fait écho à la vie d'Eric Judor, né d'un père guadeloupéen et d'une mère autrichienne, qui, dans sa jeunesse, ressemblait "un petit peu à un rebeu". Son expérience a donc nourri ce long-métrage : "Je n'entrais pas facilement dans les endroits, les bars par exemple. Il y avait un délit de faciès. Je crois qu'il a empiré aujourd'hui." En fréquentant des lieux "où on acceptait des gens de couleur", il rencontre Ramzy qui lui fait découvrir son milieu, sa cité de Gennevilliers. A travers Ramzy, il est témoin de la vie de ces Français d'origine arabe, avec leurs qualités et leurs défauts, bien loin des personnages clichés qu'on voit dans les reportages et "qui font des combats de pitbulls et brûlent des drapeaux américains". Ce qu'Eric Judor souhaite mettre en avant, c'est la générosité des gens qu'il a croisés, ce film en est le reflet.

Avec Mohammed Dubois, le comédien ose se dévoiler de façon plus intime, plus sérieux que dans ses sketchs mémorables avec son complice de toujours où ils faisaient "les gogols" : "C'est ma première comédie romantique. J'ai longtemps tardé à accepter ce rôle-là par peur des scènes d'amour. Je n'osais pas."

Son film en solo ne signifie évidemment pas qu'il a mis fin à son tandem : "On vient de terminer le tournage de Platane 2, la série pour Canal+ que je réalise aussi. Et on écrit la suite de La Tour Montparnasse infernale. Il faut que ce soit le prolongement exact du premier qui avait remporté un gros succès en 2001 [plus de 2 millions d'entrées]."

"Mohamed Dubois", en salles le 1er mai
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel