Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

EXCLU – Pascal (SOS ma famille) déçu : "Des ados n'ont pas tenu parole"

EXCLU – Pascal (SOS ma famille) déçu : "Des ados n'ont pas tenu parole"
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Pascal Soetens - Cérémonie des "Gold prix de la TNT 2016" au Théâtre Bobino à Paris le 6 juin 2016. © Perusseau/Veeren/Bestimage
11 photos
Lancer le diaporama
Le célèbre éducateur de "S.O.S : Ma famille a besoin d'aide" s'est confié.

Tous les dimanches soirs, Pascal Soetens vient en aide à des adolescents en difficulté dans S.O.S Ma famille a besoin d'aide (NRJ12). L'éducateur le plus célèbre de France vient également d'ouvrir QG Training, une salle de sport atypique. À cette occasion, le sportif de 47 ans nous accordé une interview.

C'est avec un ami à qui il s'est associé que Pascal Soetens se lance dans cette nouvelle activité. Le concept de QG Training ? "On est sur du 100% coaché. Il y a par jour six heures de cours coachés, trois heures le matin, trois heures l'après-midi. Nous prenons toutes les heures vingt personnes et il y a deux coachs présents sur le terrain. J'ai créé cette structure après m'être rendu compte que beaucoup de gens étaient déçus par les prestations proposées dans les centres de fitness. Ils n'avaient pas l'impression de progresser", explique-t-il. Et le succès de QG Training est déjà au rendez-vous puisque Pascal Soetens croule sous les demandes d'inscription. Une bonne nouvelle puisqu'il souhaite franchiser ce concept.

Je n'ai jamais eu de crainte ou de peur au ventre

Il faut dire que l'éducateur s'y connaît en sport et en motivation. Outre le fait d'être un ancien haltérophile et membre de l'équipe de France de Kung Fu Wuschu – il a même récolté quelques médailles –, Pascal Soetens sait y faire pour aider les autres à se surpasser. Et il le prouve dans S.O.S Ma famille a besoin d'aide, programme dans lequel il fait face à des adolescents en échec scolaire et parfois violents – on se souvient de la jeune femme qui l'avait menacé avec un couteau et d'un autre participant avec un marteau. "Je n'ai jamais eu de crainte ou de peur au ventre en me disant que ce métier est dangereux. Je n'ai jamais eu d'appréhension plus que ça", déclare-t-il au sujet de ces scènes qui choquent parfois le public. Et de poursuivre : "En ce qui concerne les membres de la production, il est arrivé parfois que les gens ne soient pas sympathiques ou vulgaires et c'est gratuit. Alors souvent j'interviens en leur disant de parler autrement, en usant d'un langage plus de banlieue ou de rue et on arrive à se comprendre."

C'est décevant parce que je perds mon temps

Si les missions de Pascal Soetens se soldent très souvent par un succès, le sexy quadragénaire l'avoue, il a déjà été déçu par certains ados qui n'ont pas vraiment joué le jeu. "J'ai été déçu parce qu'ils n'ont pas tenu parole. Il y en a eu cinq. C'est dommage parce qu'on se donne vraiment à fond et on se dit que le lien que l'on construit avec eux est réel. Puis on se rend compte que, finalement, on vous a mené en bateau. Mais bon, ça, on s'en rend compte assez vite car je sais à qui j'ai à faire mais effectivement c'est décevant parce que je perds mon temps, il perd le sien et j'aurais peut-être pu aider un autre jeune qui le mérite plus", explique-t-il.

Propos exclusifs ne pouvant être repris dans la mention Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image