Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

George Michael, mort à cause de la "drogue du violeur" ? Un ex-amant balance...

George Michael, mort à cause de la "drogue du violeur" ? Un ex-amant balance...
Un dénommé Paul Stag n'a pas hésité à s'épancher dans la presse.

Près d'un mois après la disparition brutale de George Michael, mort le 25 décembre dernier à l'âge de 53 ans, un supposé ex-amant du chanteur britannique s'est exprimé ce 21 janvier auprès du tabloïd The Sun pour évoquer leur idylle cachée.

Paul Stag, un escort de 48 ans, prétend avoir entretenu une relation par intermittence avec l'interprète de Freedom pendant neuf longues années, entre 2004 et 2013. Selon ses déclarations, il aurait régulièrement fourni George Michael en diverses drogues, notamment en GHB, aussi appelée la "drogue du violeur". Pour appuyer ses déclarations, celui qui est à la tête de trois studios pornographiques a également révélé plusieurs SMS échangés avec la défunte star.

Les drogues et le sexe n'allaient pas l'un sans l'autre

D'après lui, l'artiste anglais consommait régulièrement ce psychotrope qu'il appelle "Liquid G". Il en est persuadé, c'est le GHB qui a tué George Michael. Pour rappel, les causes du décès du chanteur n'ont toujours pas été révélées, les analyses toxicologiques étant toujours en cours. "George était fou de G. Il adorait ça. (...) Il était incroyablement actif sexuellement et, à ses yeux, les drogues et le sexe n'allaient pas l'un sans l'autre. Je pense qu'il ne séparait pas les deux jusqu'au jour de sa mort", a-t-il déclaré.

Toujours selon lui, George Michael utilisait le mot "champagne" pour se faire livrer cette substance en toute discrétion au cours des neuf années qu'a duré leur relation. Au total, le chanteur aurait fait appel à lui plus de "500 fois", parfois "seulement pour lui livrer les drogues sans avoir de relation sexuelle". Il ajouté qu'il avait une fois reçu 200 livres pour lui envoyer du GHB caché "dans des bouteilles de shampooing". Il admet aussi qu'il ne se souvient pas avoir eu de relations sexuelles avec le chanteur lorsqu'il était sobre. Paul Stag a conclu : "Je me suis dit que si j'arrêtais de le fournir, quelqu'un d'autre le ferait mais qu'il ne serait pas digne de confiance et que ce serait sans sécurité."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image