Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Grégory Lemarchal : Le jour de sa mort, il rassurait Gérard Louvin par SMS...

Grégory Lemarchal : Le jour de sa mort, il rassurait Gérard Louvin par SMS...
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Le regretté chanteur avait gardé espoir jusqu'au bout.

Le 30 avril 2017, cela fera déjà dix ans que Grégory Lemarchal est mort. Le jeune chanteur, révélé par sa victoire à la Star Academy, avait été emporté par la mucoviscidose. Jusqu'au dernier moment, il avait l'espoir de s'en sortir...

Interrogé par Closer, le producteur Gérard Louvin – qui était directeur de la Star Ac' en 2004 – a fait une touchante confidence sur ses derniers échanges avec Grégory Lemarchal. "Grégory m'avait envoyé un texto le matin même : 'Tout va bien, je vais être greffé cette nuit.' [la greffe des poumons n'a pu se faire faute d'organes, NDLR.] Il est mort serein", a-t-il confié. Ce jour-là, Gérard Louvin avoue avoir ressenti "une grande tristesse".

Lorsqu'il dirigeait la Star Academy, Gérard Louvin était bien sûr au courant de la maladie de Grégory mais jamais il n'a voulu trop en faire, respectant le combat du chanteur qui voulait être traité comme un candidat normal. "Tout le monde était discret autour de lui, car lui-même était très discret sur son mal. Moi-même, je l'ai vu fatigué, mais jamais malade. Dans sa chambre, il y avait des bouteilles d'oxygène et un kiné qui venait tous les deux jours, c'est tout. C'était une boule de bonheur", raconte le producteur.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image