Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Guy Bedos - Nadine Morano : Mise en examen de l'humoriste

Guy Bedos - Nadine Morano : Mise en examen de l'humoriste
Par Sabrina B.

Guy Bedos a été mis en examen lundi pour injure publique par un juge d'instruction de Nancy nous apprend l'AFP. Une mise en examen qui fait suite aux propos de l'humoriste, qui avait traité l'ancienne ministre UMP (aujourd'hui députée européenne) Nadine Morano de "conne" et "salope" lors d'un spectacle à Toul en octobre dernier. Celle-ci avait décidé de porter plainte.

"Guy Bedos a été mis en examen lundi après-midi pour injure publique envers un corps constitué, un fonctionnaire ou un citoyen chargé d'un service public", a déclaré à l'AFP le parquet de Nancy, confirmant une information du site de L'Est Républicain.

L'humoriste risque une peine d'amende de 12 000 euros.

En octobre dernier, Guy Bedos avec donné un spectacle à Toul, ville dans laquelle Nadine Morano avait été élue conseillère municipale et avait évoqué la femme politique en ces termes : "Nadine Morano a été élue ici à Toul? Vous l'avez échappé belle! On m'avait promis qu'elle serait là... Quelle conne!". Des propos qu'il avait tenus devant quelque 1300 personnes et auxquels se sont succédés d'autres insultes comme "connasse" ou encore "salope".

Le lendemain de la représentation, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'elle allait déposer plainte avec constitution de partie civile. Se sentant "attaquée" et victime d'une "atteinte au droit des femmes", Nadine Morano avait relevé "un manque de respect envers les femmes qui est intolérable".

Si Guy Bedos avait dans un premier temps refusé de s'excuser, soulignant qu'il s'agissait d'humour et d'un "incident minime, régional", le grand humoriste français avait tout de même décidé de s'expliquer en laissant une lettre à l'intéréssée lors de son passage au Grand Journal.

Ma chère Nadine, c'était juste pour rire. Raté apparemment. Peut-être qu'un jour, nous nous expliquerons de vive voix", a-t-il écrit. Et d'ajouter avec humour et ironie : "Pour les prochaines régionales, je vous dis merde. (Je rigole !)"

Dans Le Parisien, Nadine Morano avait elle aussi taclé l'humoriste. "Son spectacle s'appelle Rideau... Triste révérence pour une fin de carrière pathétique", avait-t-elle lâché.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image