Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Havana Brown : La bombe australienne, torride, règne sur le monde de la nuit

30 photos
Lancer le diaporama
Havana Brown, clip de We Run the Night avec Pitbull

Un peu comme Rihanna, pour qui elle a ouvert la route et fait parler la poudre en 2008, c'est une good girl gone bad. Terriblement plus sexy et moderne que Cascada, qui avait réalisé en 2006 le même genre de percée avec le hit Every Time We Touch, carrément plus actuelle que son idole Janet Jackson, diablement plus excitante que David Guetta lorsqu'elle sautille et hairbangs derrière ses platines, et aussi à l'aise que la rockouilleuse Taylor Momsen dans son porte-jarretelles, Havana Brown est en passe de devenir une des nouvelles dominatrices des dancefloors.

Surfant sur le retour hégémonique de la dance en version 2.0, la DJette australienne a imposé sa contribution en même temps que sa voix et son physique bombesque avec le bien nommé We Run the Night, un single à la gloire des party makers qu'elle partage avec Pitbull, lequel s'y entend un peu en tubes taillés pour les clubs (souvenez-vous de ce qu'il a dernièrement fait de la Lambada avec Jennifer Lopez...). We Run the Night, extrait du premier véritable album d'Havana Brown à paraître ce printemps, avait fait une belle perf' dans les charts australiens (5e des charts généraux, 1er des charts dance, triple disque de platine) au printemps 2011, aidé par un clip signé Benn Jae et Tony Prescott ; repérée par Universal Republic Records aux Etats-Unis, la version retravaillée avec Pitbull - et son clip qui nous offre sous un autre angle et sous toute les coutures la fougue de la demoiselle - a confirmé à l'échelle mondiale ce potentiel (notamment 1er des charts dance aux Etats-Unis).

Après avoir brillamment fait ses armes depuis 2008 en remixant les productions des stars confirmées dans sa série de compilations (six volumes) Crave éditée par Universal Music Australie, parfait tremplin qui lui a permis d'assurer chaudement les premières parties de Rihanna (2008), des Pussycat Dolls (2009), Britney Spears (2009), Chris Brown (2011) ou encore Enrique Iglesias, Havana Brown - Angélique Meunier de son vrai nom - prépare son premier album. Et pour mettre toutes les chances de son côté, elle qui s'était rabattue sur le DJing après une tentative manquée en Grande-Bretagne avec le groupe mort-né Fishbowl, la voici associée à l'un des hitmakers les plus en vogue : RedOne, qui s'est fait un nom et une réputation en oeuvrant sur l'album The Fame de Lady Gaga.

Des vidéos publiées par Universal Music France nous permettent de découvrir un peu plus Havana Brown mais aussi de recueillir ses confidences et les impressions de RedOne à l'occasion de son séjour à Paris pour l'enregistrement de ce disque appelé à contenir quelques bombes sonores. Après We Run the Night et Get it, ça sent le tube des dancefloors de l'été en puissance...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel