Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Héritage d'Azzedine Alaïa : entre son compagnon et sa meilleure amie, les choses se compliquent... procès en vue !

Héritage d'Azzedine Alaïa : entre son compagnon et sa meilleure amie, les choses se compliquent... procès en vue !
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
16 photos
Une histoire d'héritage qui pourrait détruire le travail de toute une vie ? Cinq ans après la mort du couturier Azzedine Alaïa en tout cas, ses héritiers se déchirent ! Encore peu médiatisée, la guerre pour récupérer l'énorme fortune du franco-tunisien, mort en 2017 à l'âge de 82 ans, se déroule bel et bien devant le tribunal. En jeu, plusieurs millions d'euros et des pièces uniques... qu'ils s'arrachent !

Mais qui récupérera donc la fortune et l'immense collection du créateur Azzedine Alaïa ? Pour le moment difficile de le savoir : en pleine bataille pour l'héritage, ses proches refusent tout commentaire tant que l'affaire n'aura pas été jugée par un tribunal. Ce qui devrait arriver : il y a peu, le compagnon du couturier défunt, Christoph von Weyhe, a déposé plainte pour abus de faiblesse contre X, une plainte qu'il a renouvelée le 14 avril 2022 - la première plainte avait été déposée en août 2021 -, en se constituant partie civile, ce qui va déclencher la nomination d'un juge d'instruction.

Dans son viseur, une femme, Carla Sozzani : meilleure amie d'Azzedine Alaïa depuis 40 ans, elle aurait profité de la faiblesse de son compagnon depuis 1959 pour lui soutirer des paiements et surtout l'écarter de la gérance de la Fondation au nom du couturier. Récupérant ainsi un certain contrôle sur l'argent et les pièces de mode qu'il détenait : on estime que sa collection se composerait d'environ 32 000 pièces de luxe !

Pour le moment, Christoph von Weyhe refuse de s'exprimer publiquement sur cette affaire, attendant sans doute de voir où sa plainte va aboutir. Atteint de "troubles cognitifs avec perte d'autonomie" selon un médecin, il est en tout cas protégé par sa nièce Susanne, qui s'est associée à la plainte. Mais pas uniquement : les grands noms de la mode, comme Naomi Campbell, sont également derrière lui.

Le problème ? Ni pacs, ni mariage !

Pour rappel, peu de gens ont été aussi proches d'Azzedine Alaïa qu'a pu l'être Naomi Campbell : la top model appelait même le couturier "Papa" ! Mannequin pour son dernier défilé, en juillet 2017 soit 4 mois avant sa mort accidentelle, elle avait bien sûr fait le déplacement jusqu'à Tunis pour assister à ses obsèques. Et n'a jamais eu peur d'accuser Carla Sozzani d'avoir profité de Christoph von Weyhe, expliquant que celle-ci lui aurait également menti.

Une situation difficile qui aurait pu être facilement réglée selon un proche, resté anonyme auprès du magazine Elle : "Le souci dans cette histoire, c'est que certains aspects ne sont pas officiels. Avant de mourir, Azzedine parlait d'aller chez le notaire. Christoph et lui n'étaient pas mariés, pas pacsés. Mais il ne l'a pas fait." Il faut dire que sa mort, survenue le 18 novembre 2017, s'était produite de manière totalement accidentelle, en raison d'une chute dans les escaliers.

Aujourd'hui, deux camps s'affrontent donc et se réclament plusieurs millions d'euros dans une histoire qui n'est pas prête de se boucler. Heureusement, la collection Azzedine Alaïa est, quant à elle, toujours là : depuis la mort du couturier, 14 expositions ont déjà été organisées, pour environ 100 000 visiteurs. Un gros travail qui pourrait voir un tournant arriver... Tout dépendra du tribunal, désormais !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image