Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Homeland : retour explosif de Claire Danes et héritage de 24h chrono

Immanquablement, chaque phénomène télévisuel condamne à la comparaison tous les scénaristes qui s'intéresseront au même sujet. Vendue sur l'héritage de 24h chrono, la série Homeland est pourtant loin de céder aux sirènes du succès en répétant une formule épuisée par huit saisons de Jack Bauer.

Sur le papier, les deux séries se ressemblent pourtant énormément. Dans le rôle de l'antihéros au patriotisme déviant et aux méthodes douteuses, Claire Danes se place dans l'ombre de Kiefer Sutherland alias Jack Bauer, homme de loi tourmenté d'une Amérique paranoïaque, hantée par le spectre du 11 septembre et lancé à la poursuite de tous les ennemis de la nation. Homeland s'intéresse à Carrie Mathison, un agent de la CIA instable, traitée pour sa bipolarité et particulièrement impliquée dans la lutte contre le terrorisme en Afghanistan. Lorsqu'un soldat laissé pour mort à Bagdad réapparaît huit ans après sa disparition, la jeune femme est convaincue qu'il prépare une attaque sur le territoire américain.

Choisi pour incarner cet homme mystérieux après avoir été remarqué dans Keane (2004) par les producteurs, Damian Lewisest le premier à commenter le parallèle avec la série culte : "Si 24h chrono a été accusée d'être une réponse musclée et macho au 11 septembre, Homeland se déroule dix ans après, et parle de là où nous en sommes aujourd'hui." Loin du rythme haletant de 24h chrono, la série avec Claire Danes s'ouvre sur un tempo de jazz et se rapproche d'une réalité complètement remodelée par Jack Bauer. Tournée autour de l'identité du soldat et de l'équilibre de son héroïne, la première saison de Homeland ouvre lentement ses ambitions et raconte autant que trois épisodes de 24h chrono, ponctués de révélations abracadabrantesques et dynamisés par un montage explosif. Moins bruyante, la nouveauté de la rentrée dernière n'en reste pas moins torturée, véritable miroir des angoisses d'un pays encore assimilé à un géant aux pieds d'argile.

Née sous la bonne étoile Showtime (Weeds, Californication, Dexter), Homeland s'est vu commander une deuxième saison après avoir été accueillie par une presse enthousiaste et un Golden Globe de la meilleure actrice pour Claire Danes, étonnante dans ce rôle tordu. Un juste retour des choses pour la comédienne, découverte dans la série Angela, 15 ans et revenue sur le petit écran dans une autre série remarquable.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image