Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Inès (Koh-Lanta) traquée par "un serial killer" : confidences glaçantes après avoir vécu la peur de sa vie

Inès (Koh-Lanta) traquée par "un serial killer" : confidences glaçantes après avoir vécu la peur de sa vie
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
13 photos
Inès Loucif a vécu une belle frayeur ce mercredi 18 mai 2022. Alors qu'elle était sortie en balade avec son chien Maïko, la belle brune est tombée sur "un malade mental". En story Instagram, elle a raconté sa glaçante mésaventure.

Voilà plusieurs mois maintenant qu'Inès Loucif a quitté Paris pour s'installer dans les Landes, à Biarritz. Et depuis qu'elle y est, l'ex-finaliste de Koh-Lanta (2020) vit sa meilleure vie ! En effet, amoureuse du grand air, elle s'épanouit au milieu des décors de rêve de la région du sud-ouest, laquelle est également très agréable pour son adorable toutou Maïko. Avec lui, elle s'offre quotidiennement des balades, que ce soit à la plage ou en forêt comme ce mercredi 18 mai 2022.

En effet, au petit matin, avant la grosse chaleur prévue dans la journée, Inès s'est en allée se promener. Mais elle était loin d'imaginer que cette sortie se transformait en cauchemar. En story Instagram, la belle brune de 28 ans a raconté l'effrayante mésaventure qu'elle a vécu. "Mais mon dieu, la peur de ma vie. Je suis tombée sur un fou. J'ai failli passer dans 'Enquêtes criminelles'. Je suis choquée", a-t-elle d'abord confié à sa communauté.

Et pour elle d'expliquer en détails le déroulé des événements : "Après 30 minutes de vélo, à un carrefour, je vois un mec qui me fixe de manière insistante. J'essaie de ne pas le calculer et d'aller à l'opposé de son chemin dans la forêt. Sauf qu'il part (il est en voiture), passe par un petit chemin pour se retrouver devant moi et quand il passe devant moi, il est vraiment en train de me fixer. Je me dis tranquille et je vais sur un chemin où deux tracteurs peuvent me voir. J'arrive au bout, je dois faire demi-tour et là, je tombe sur qui ? Le malade mental. Là, je me dis qu'il y a un soucis. Je décide d'accélérer en vélo avec Maïko et il me suit en voiture et arrive très proche de moi. Je commence à avoir peur".

Je suis un serial killer

En panique, Inès Loucif tombe finalement sur un autre cycliste qu'elle interpelle aussitôt. Ce dernier décide d'aller directement confronter l'automobiliste qui terrorise Inès et obtiendra une révélation aussi étonnante que glaçante de sa part. "Le monsieur lui a dit : 'Vous cherchez quelque chose ? Vous effrayez la jeune fille donc j'aimerai bien savoir ce que vous faites ici' et le malade mental lui a répondu : 'qu'est-ce que ça peut vous foutre, dégagez, je suis un serial killer'. Il faisait que lui répéter qu'il était un serial killer et apparemment, il était assez virulent", a rapporté la jeune femme.

Avec l'homme qui lui est venu en aide, elle a finalement pris le large, alertant toutes les personnes qu'elle croisait sur son chemin "du malade mental". Et en story, elle a fini par fournir tous les indices d'identification dont elle se souvenait : "C'est à la forêt de Seignosse, pas loin de l'étang noir. L'homme est brun aux cheveux courts, il a entre 35/40 ans je dirais et porte une chemise à carreau. Il mange bien à la cantine (bon bidou apparent). Une voiture foncée bleue marine ou noire, pas neuve, c'était pas un break, avec un siège auto à l'arrière." La prudence est donc de rigueur.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image