Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Isabelle Adjani et son fils Barnabé : Drôles et complices au Grand Journal

10 photos
Lancer le diaporama

On le sait désormais, Michel Denisot quitte le Grand Journal. Les cadeaux en son honneur affluent, comme les mots touchants de Jamel Debbouze, mais l'animateur a eu le droit à un autre superbe présent, dévoilé à la télévision le jeudi 20 juin : la venue de la très rare Isabelle Adjani. La star aux cinq César était sur le plateau pour défendre le long-métrage Homo-sapiennes, dont le tournage vient de commencer et qui réunit dix actrices en plus de la réalisatrice Audrey Dana. Isabelle Adjani est venue avec cette dernière défendre cette oeuvre qui s'annonce passionnante. L'occasion ensuite de partager les caméras du Grand Journal avec son fils aîné, Barnabé, 34 ans, né de sa relation avec le réalisateur Bruno Nuytten, qui fait partie du quatuor français Aikiu, lequel assure le live musical de la soirée. L'héroïne de Camille Claudel (réalisé en 1988 par Nuytten) a également eu un fils avec Daniel Day-Lewis, Gabriel-Kane, 18 ans. Isabelle et son fils aîné à la télévision, une grande première !

Isabelle Adjani fait partie des 11 actrices qui participent au long-métrage provisoirement intitulée Homo-sapiennes. Autour de la réalisatrice et actrice Audrey Dana, évolueront Laetitia Casta, Vanessa Paradis, Sylvie Testud, Julie Ferrier, Géraldine Nakache, Alice Belaïdi, Marina Hands, Alice Taglioni, Audrey Fleurot et Isabelle Adjani. Cette dernière, douce, calme mais pleine de répartie, expliquera aux côtés d'Audrey Dana ce projet particulier : les destins de 11 femmes sur 28 jours, le temps d'un cycle hormonal féminin, sous forme de comédie. Interrogée sur le fait de travailler avec des actrices issues de génération suivant la sienne, Isabelle Adjani répondra : "Oh le truc générationnel... Non, elles sont toutes formidables, voilà." Elle ajoutera qu'elle est ravie de faire un film dans un esprit de solidarité féminine pour une fois, les comédiennes étant si souvent mises en compétition.

Avec sa voix douce mais ferme, elle reviendra sur le film Welcome to New York avec Gérard Depardieu et réalisé par Abel Ferrara, librement inspiré de l'affaire DSK et qu'elle a choisi de quitter avant le tournage, cédant la place à Jacqueline Bisset : "Pour moi, un film, c'est comme un mariage. On a toutes et tous le droit de renoncer à ses fiançailles. [...] Le projet se rapprochait plus d'un biopic que d'une fiction. Moi, j'adorais l'idée d'une transposition d'un scandale avec ses personnages fascinants, mais je ne tiens pas à ce qu'on entre dans leur vie privée, pas plus que dans la mienne." Un esprit libre et une indépendance louables mais qui lui coûtent parfois cher.

Michel Denisot annonce ensuite l'heure du live avec l'entrée en scène du groupe The Aikiu, dont Barnabé Nuytten, batteur autodidacte, fait partie... une coïncidence, sans doute. Habité par la musique de son groupe qui sort son premier album, Ghost Youth, il vient ensuite avec ses collègues et amis sur le plateau pour discuter quelques instants... et se retrouve à côté de la grande actrice, qui est aussi sa mère ! Pour détendre l'atmosphère, la comédienne dira avec humour en parlant de son fils : "Je ne le connais pas." Ce à quoi il rétorquera : "Je suis ravi de la rencontrer, c'est la première fois." Isabelle Adjani ajoute alors : "Il m'a dit: 'Maman, tu te tiens à ta place, tu ne fais pas comme si tu étais ma mère.' Donc je fais ça, j'obéis." On apprendra qu'Isabelle Adjani pose sa voix sur l'un des titres, Let Me Freak Out (Nosferatu), à la façon d'un fantôme. Elle soulignera en outre que c'est la toute première émission de télévision du groupe de son fils et qu'ils sont charmants, faisant même rougir son Barnabé. Le charmant jeune homme aurait pu se lancer dans le cinéma, mais il dira tout simplement que ses parents font déjà ça très bien.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel