Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean Guida : Mort du célèbre transformiste qui se faisait appeler Guilda

Le protégé de Mistinguett, Jean Guida, était l'un des plus célèbres transformistes au monde. Il se faisait appeler Guilda. Il est mort mercredi 27 juin tard dans la nuit a appris l'AFP auprès de son entourage. On ignore encore les circonstances de son décès. Il avait 88 ans.

"J'ai débuté comme danseur classique aux ballets de Monte-Carlo. J'ai été maquilleur au studio de la Victorine à Nice. J'ai été habilleur, comédien, chanteur, metteur en scène, producteur, etc. mais je n'étais pas prédestiné à devenir travesti", avait confié Jean Guida en 2009 à l'occasion d'une interview avec le magazine Fugues. Né en France, Jean Guida de Mortellaro débute sa carrière de transformiste grâce à Mistinguett dont il était la doublure lors de sa dernière tournée internationale. Il fréquente Jean Marais, Joséphine Baker, Maurice Chevalier, Charles Aznavour. Il se lie d'amitié avec Edith Piaf.

Dans les années 50, Jean Guida s'installe au Canada et devient une star des cabarets et de la télévision. Il monte près de 65 revues et se produit de Paris à Miami, en passant par Las Vegas et New York.

Dans son autobiographie - Il était une fois... Guilda -, il raconte son enfance, son arrestation par la Gestapo, son arrivée à Monaco, ses débuts au théâtre, son désir de devenir un grand acteur, sa bisexualité, ses deux mariages ratés et ses trois enfants. À sa sortie en 2009, le livre se glisse à la première place des ventes au Canada.

"Je suis un homme timide qui manque de confiance en lui. (...) J'ai le vertige dès que je monte sur un escabeau. Guilda est une femme sûre d'elle, qui ne craint rien et qui se balance sans filet sur un trapèze dans les cintres du théâtre ! Madame prend les rênes !", disait l'artiste au magazine Fugues. En 2005, à la télévision, Jean Guida confiait avoir déjà une idée pour son épitaphe : "Ils étaient deux et ils ne sont plus qu'un."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel