Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

JO - On en parle: Lancer de bouteille, disparitions et rencontre crapuleuse...

La seconde semaine des olympiades de Londres a débuté, et l'athlétisme, sport roi de ces Jeux olympiques a pris ses quartiers dans le Stade olympique. Après la natation avec Michael Phelps ou le judo avec Teddy Riner, les premiers frissons sont venus du 100 mètres hommes disputé ce 5 août devant 80 000 personnes présentes dans le stade et qui ont vu Usain Bolt triompher pour la seconde fois consécutive. Mais nos spectateurs du Stade olympique ont également pu assister à d'autres histoires, parfois drôles, parfois gênantes, voire troublantes...

Lancer de bouteille

L'image est passée presque inaperçue sur le moment, et les sprinters eux-mêmes ont confié n'avoir rien remarqué. Pourtant, quelques secondes avant le départ du 100 mètres, un spectateur a jeté une bouteille en plastique sur la piste, quelques mètres derrière le coureur Yohan Blake. Malheureusement pour lui, l'homme, qui avait proféré de nombreuses insultes et semblait agité, était assis à côté d'une judokate hollandaise médaillée de bronze, Edith Bosch, qui l'a rapidement maîtrisé avant l'arrivée de la sécurité. Direction la prison pour l'homme, et une grosse frustration pour la jeune femme qui a finalement raté la finale...

Une femme qui coûte cher

Un absent de marque manquait aux séries du 100 mètres le samedi 4 août dernier. Kim Collins, 36 ans et champion du monde 2003, n'a pas pris le départ, la délégation de Saint-Kitts-et-Nevis ayant décidé de virer son champion et icône en son pays. Motif ? La star qui possède même un jour à sa gloire sur son îles des Bahamas est allée rejoindre sa femme pour une journée dans un hôtel de Londres... Du moins, c'est la version de l'athlète. Du côté de la délégation, on évoque ses nombreuses absences aux entraînements et une impossibilité de joindre le héros, qui ne serait même pas venu s'inscrire pour l'épreuve. Toujours est-il que Kim Ollins a décidé de rentrer chez lui et de prendre sa retraite, non sans lâcher une petite pique à sa délégation : "Dans notre délégation, il y a six athlètes et neuf officiels, j'espère qu'il y a une course organisée pour les officiels."

Athlètes disparus

La délégation camerounaise a perdu de vue sept de ses athlètes... Cinq boxeurs, un nageur et une footballeuse ont disparu du village olympique, et ce qui n'était qu'une rumeur s'est rapidement transformé en fait avéré. Selon le comité camerounais, ces athlètes auraient décidé de rester en Europe "pour des raisons économiques". Une situation qui plonge dans l'embarras la délégation du pays et met en lumière un phénomène peu connu. Il n'est en effet pas rare que des athlètes africains profitent de compétitions sportives en Europe pour disparaître et tenter ainsi de décrocher l'espoir d'une vie meilleure.

Histoire de règles

Usain Bolt est probablement le plus grand sprinteur de tous les temps. Mais il reste un athlète comme les autres qui doit se plier au règlement. Un règlement typiquement britannique que n'a pas forcément compris le Jamaïcain, quelques minutes avant de disputer sa finale du 100 mètres : "Mon Dieu, pourquoi y a-t-il tellement de règles ? On ne peut plus rien faire. Elles sont bizarres, toutes ces règles. J'étais en train de rentrer (...) et j'avais ma corde à sauter dans mon sac et ils m'ont dit que je ne pouvais pas entrer avec. J'ai alors demandé pourquoi, ils ont juste dit que c'était la règle. Comme avant la finale, quand nous attendions pour aller courir et que le type me dit que je dois m'aligner dans la queue. Vraiment ? Nous sommes sur le point de courir la finale du 100 mètres aux Jeux et ils vont me faire aligner ? Ça n'a vraiment aucun sens." Sauf pour les Britanniques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image