Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

JO - Prince Harry : Médaille d'or de l'humour aux dépens de Jeremy Hunt !

Lol, elle est bien bonne ! Le prince Harry recevait le 2 août 2012 à Clarence House de jeunes médaillés des récents School Games, dont il est président. Une rencontre qu'il a animée de son humour irrésistible, aux dépens notamment du secrétaire d'Etat Jeremy Hunt.
29 photos
Lancer le diaporama
Lol, elle est bien bonne ! Le prince Harry recevait le 2 août 2012 à Clarence House de jeunes médaillés des récents School Games, dont il est président. Une rencontre qu'il a animée de son humour irrésistible, aux dépens notamment du secrétaire d'Etat Jeremy Hunt.

Même pour remporter des défis sportifs, le meilleur des atouts du prince Harry, fan de foot et de rugby mais maladroit au basket comme on a pu le constater en marge des Jeux olympiques de Londres, reste l'humour. On ignore encore si Usain Bolt, que le fils du prince Charles avait battu au sprint en Jamaïque il y a quelques semaines en trichant, aura sa revanche à Londres, mais d'autres athlètes ont fait l'expérience des assauts comiques du roi des quatre cents coups de la famille royale.

Ambassadeur du Team GB pour les Jeux olympiques, le prince Harry était jeudi l'hôte d'une réception pour 25 jeunes Britanniques médaillés en mai lors des Jeux scolaires (School Games), dont il est le président, organisée dans les jardins de Clarence House. Une rencontre qui a eu lieu peu avant avant qu'il aille applaudir au vélodrome de Stratford la médaille d'or britannique dans l'épreuve de vitesse sur piste - succès qui a poussé Kate Middleton et le prince William, euphoriques, dans les bras l'un de l'autre, dans un rare élan de tendresse en public.

Après avoir fait rire les athlètes du Team GB et de la délégation australienne en chipant un kangourou en peluche tendu à la duchesse de Cambridge lors de leur visite au village olympique, Harry a récidivé... et c'est le secrétaire d'Etat à la Culture (et aux Jeux olympiques et au Sport) Jeremy Hunt qui en a fait les frais : l'épisode de son "lancer de cloche", la polémique des sièges vides lors des épreuves olympiques, les soupçons de dopage de la jeune athlète chinoise Ye Shiwen, Harry ne lui a rien épargné !

"L'un des grands impacts des Jeux de Londres 2012 sera, a-t-il commencé, que les athlètes de notre pays comme du monde entier seront une source d'inspiration pour les générations futures et leur pratique du sport. Chacun d'entre vous fait aujourd'hui partie de ces leaders d'influence, que vous le vouliez ou non. Je vous engage à prendre la torche, ou, dans le cas de Jeremy, la cloche, et j'espère revoir vos visages sur le podium à Rio (JO de 2016) et au-delà." Paf, et de une. Le prince Harry faisait allusion à un moment de ces olympiades qui a d'ores et déjà intégré son bêtisier : lorsque Jeremy Hunt, au cours d'un duplex en amont de la cérémonie d'ouverture vendredi 27 juillet, agita vigoureusement une petite cloche en direct à la télévision, laquelle se décrocha pour aller heurter une femme à ses côtés. A l'évocation de cette bourde involontaire mais bien comique, le public du prince Harry s'est esclaffé, le secrétaire d'Etat un peu moins - même s'il semble avoir pris la taquinerie de bonne grâce.

Plus tard : "J'espère que vous avez tous des places pour vos disciplines, sinon, c'est votre homme", amusa-t-il quelques-uns de ces invités en désignant Jeremy Hunt, en référence au scandale concernant le taux de remplissage des différents sites olympiques, où nombre de sièges restent vides. Paf, et de deux.

A un autre groupe de ces jeunes gens âgés de 13 à 16 ans, il osa malicieusement : "On a vu ce que cette jeune Chinoise [Ye Shiwen, âgée de 16 ans, NDLR] a fait, elle a amélioré son temps de cinq secondes - apparemment, les adolescents sont capables de cela." Une insinuation un peu audacieuse, qui n'a pas échappé à un Jeremy Hunt déjà passablement embarrassé. "S'ils le peuvent, alors toi tu peux courir en sept secondes", a poursuivi Harry en désignant le jeune Jermaine Hamilton. "Par bonheur, vous allez grandir, grandir, grandir jusqu'à devenir très célèbre et nous pourrons alors battre la Chine."

Trêve de plaisanteries, la mission du prince Harry en tant que président des "School Games" est louable puisqu'il s'agit, s'inspirant des Jeux olympiques et paralympiques, d'encourager la pratique du sport de haut niveau dans les écoles pour en faire un levier majeur d'épanouissement et d'accomplissement des jeunes. Pour la première édition de l'initiative, cette année, ce sont ainsi 1 600 élèves qui se sont mesurés les uns aux autres sur quatre des sites olympiques (le stade, l'Aquatics Centre, le Vélodrome et l'ExCel Centre) accueillant actuellement leurs aînés stars.

"Rencontrer certains de ces athlètes, c'est formidable, a témoigné le troisième dans l'ordre de succession au trône britannique. Certains vont porter les couleurs de notre pays. C'est notre avenir."
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image