Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Joe Dassin et la drogue : Un superflic raconte sa rencontre avec le chanteur...

"Et la coke ? Aujourd'hui, cette drogue s'est banalisée. À l'époque, elle est réservée à certains milieux, elle tourne dans le milieu du spectacle, du show-biz." Ces quelques lignes sont extraites du livre de souvenirs d'un ancien flic, René-Georges Querry. Il se souvient notamment avoir arrêté Joe Dassin en possession de 200 grammes de cocaïne.

René-Georges Querry n'est pas n'importe quel flic. Il a été à la tête de la brigade de recherche et d'intervention, la BRI, plus connue sous le nom d'antigang. Celui que tout le monde surnomme Jo a donné l'assaut le 2 novembre 1979 à Paris sur la BMW conduite par l'ennemi public numéro 1, Jacques Mesrine. Il a également été à la tête de l'unité des Voyages officiels, chargée de protéger les membres du gouvernement et les personnalités sensibles et, en 1998, en charge de la sécurité de la Coupe du monde de football. En mai 2011, il est responsable de la sécurité chez Accor, propriétaire du Sofitel de New York. Et ce flic, plutôt de gauche, fut un temps soupçonné d'avoir exécuté le complot chargé de faire tomber Dominique Strauss-Kahn, alors favori à l'élection présidentielle. Il raconte tout dans son livre intitulé De Mesrine à DSK, les vérités d'un grand flic, à paraître le 20 juin aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. Il y raconte cette improbable arrestation de Joe Dassin pour possession de cocaïne.

Cette semaine dans VSD sont publiées quelques bonnes pages du livre et notamment celles concernant l'arrestation de Joe Dassin. Jo Querry écrit que les Stups suivent de près un petit trafiquant : "Il est placé sur écoute, illégale forcément, comme toutes les écoutes de l'époque. Le type chargé de la table d'écoute surgit dans le bureau :

- Dites, le gars qui va se ravitailler, c'est Joe Dassin !"

Étant donné que le chanteur est une immense star, Jo Querry se rend en personne sur les lieux pour l'interpeller. À lire Jo Querry, tout se déroule comme entre parfaits gentlemen. Joe Dassin n'oppose pas de résistance et accepte d'être conduit au 36 quai des Orfèvres. Sur place, la fouille est inutile. Après s'y être un peu opposée, l'amie qui accompagnait Joe Dassin "sort de sa culotte 200 grammes de cocaïne" : "La vedette ne proteste pas", écrit Jo Querry. Joe Dassin avoue même : "Oui, je reconnais, c'est pour ma consommation personnelle."

Le superflic comprend vite que la seule préoccupation de Joe Dassin est que cette affaire ne s'ébruite pas dans la presse. Le juge le remettra en liberté après l'avoir inculpé pour possession de stupéfiants. Le travail de Jo Querry est bouclé, à la justice de faire le sien. Quelques jours plus tard, il reçoit un coup de fil : "Monsieur Querry ? Ici Joe Dassin, je voudrais vous inviter à déjeuner."

Joe Dassin meurt le 20 août 1980 à la suite d'un infarctus du myocarde à Tahiti où il passait des vacances en famille après une tournée épuisante en Europe. Il avait 41 ans. En 2010, ses deux fils Jonathan (35 ans) et Julien Dassin (33 ans) avaient l'initiative d'un spectacle à la mémoire de leur père, intitulé Il était une fois... Joe Dassin. Désormais, ils se consacrent à leur propre carrière de chanteur. Jonathan Dassin vient de sortir un single, La Voisine.

"De Mesrine à DSK, les vérités d'un grand flic" de René-Georges Querry à paraître le 20 juin 2013 aux éditions Jean-Claude Gawsewitch.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel