Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Johnny Depp perd son procès contre The Sun et Amber Heard

Johnny Depp perd son procès contre The Sun et Amber Heard
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Johnny Depp à la cour royale de justice à Londres, pour le procès en diffamation contre le magazine The Sun Newspaper. Eté 2020.
23 photos
Lancer le diaporama
Johnny Depp à la cour royale de justice à Londres, pour le procès en diffamation contre le magazine The Sun Newspaper. Eté 2020.
Le bras de fer juridique qui a opposé Johnny Depp au "Sun" et son ex-épouse Amber Heard a fait grand bruit l'été dernier. Le juge en charge de cette affaire a finalement rendu son jugement, ce lundi 2 novembre, en donnant raison au tabloïd qui avait décrit l'acteur comme un "batteur de femmes".

Coup dur pour Johnny Depp. Comme l'a rapporté l'AFP, l'acteur américain de 57 ans a finalement perdu son procès en diffamation contre The Sun ce 2 novembre 2020. Le tabloïd anglais avait accusé la star de violences domestiques sur son ex-femme Amber Heard dans un article paru en 2018. Tout au long du procès qui s'est tenu à Londres, en juillet dernier, l'actrice a joué le témoin clef en soutenant la version du journal britannique. Elle a réaffirmé avoir été violentée verbalement et physiquement durant son mariage avec Johnny Depp, entre 2015 et 2016.

La décision du juge Andrew Nicol, rendue lundi, porte un nouveau coup dur à la réputation du populaire acteur d'Edward aux mains d'argent et Pirate des Caraïbes. Après 35 ans de carrière, ce dernier avait pris de gros risques en attaquant News Group Newspapers (NGN), société éditrice du Sun. Les trois semaines de procès cet été ont donné lieu à un déversement de révélations peu reluisantes sur la vie privée de Johnny Depp et Amber Heard : addiction à la drogue, accusations de tromperies, et même excréments retrouvés dans le lit conjugal, ont été discutés, alimentant les Unes des tabloïds.

S'appuyant essentiellement sur les déclarations de l'actrice d'Aquaman et The Danish Girl, le Sun avait invoqué 14 épisodes de violences, tous contestés par Johnny Depp. L'acteur américain a certes reconnu une consommation abusive de drogues et d'alcool, mais il a affirmé n'avoir jamais levé la main sur une femme, soutenu sur ce point par les témoignages écrits de ses ex-compagnes Vanessa Paradis et Winona Ryder.

Après avoir "examiné en détail" les 14 épisodes, le juge Nicol a estimé dans son jugement que les qualifications du Sun étaient "substantiellement vraies". "Cette décision et ce jugement ne sont pas une surprise", ont réagi les avocat de l'actrice de 34 ans, disant vouloir "obtenir justice" dans une autre procédure en cours aux Etats-Unis.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image