Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Johnny Depp : Ses propos alarmistes sur la "cancel culture" au Festival de San Sebastian

Par Soraya Idbouja Rédactrice
Sériephile depuis la Trilogie du Samedi, Soraya se passionne pour l’actu des stars, toutes les stars. Fan des Inconnus et nostalgique des années 2000, elle n’hésitera pas à vous fredonner un petit air de ses groupes préférés -aujourd’hui oubliés- comme le S Club 7 ou les Linkup ou à vous concocter une playlist funky à souhait !
19 photos
Malgré les déboires judiciaires, Johnny Depp s'est rendu au Festival international du film de San Sebastian, en Espagne. L'acteur a été récompensé pour l'ensemble de sa carrière et a profité de sa présence pour dénoncer les mouvements tels quel #MeToo, qui sont "hors de contrôle" et peuvent détruire des vies.

Johnny Depp était l'invité d'honneur du 69e Festival international du film de San Sebastian. Mercredi 22 septembre, l'acteur de 58 ans a reçu le prix Donostia, à l'instar de Marion Cotillard il y a quelques jours, pour sa carrière prolifique. L'ex-partenaire de Vanessa Paradis a profité de son discours de remerciement pour prendre la parole et revenir sur les affaires judiciaires dont il fait l'objet. "Les différents mouvements qui ont émergé, j'en suis persuadé avec les meilleures intentions, sont cependant à présent tellement hors de contrôle que je peux vous dire que personne n'est à l'abri", a-t-il lancé comme le rapporte l'AFP.

L'interprète d'Edward aux mains d'argent faisait très certainement allusion aux mouvements tels que #MeToo, qui dénoncent les harcèlements sexuels et viols commis à l'encontre de femmes et d'hommes influents. Des campagnes de dénonciations que Johnny Depp compare à de la "cancel culture ou cette tendance à porter dans la précipitation un jugement hâtif basé essentiellement sur ce qui s'apparente à de l'air pollué exhalé".

Pour rappel, Johnny Depp a perdu l'an dernier son procès en diffamation contre le tabloïd britannique The Sun, qui l'avait décrit comme un mari violent envers son ex-épouse, Amber Heard. Bien qu'il ait été l'invité d'honneur du Festival de Deauville et de San Sebastian, Johnny Depp a été la cible de critiques d'organisations féministes et de femmes travaillant dans l'industrie du cinéma, qui ne voyaient pas sa venue ni sa récompense d'un bon oeil.

Durant la promotion de son prochain film, Minamata, Johnny Depp s'était confié sur les conséquences de ses déboires judiciaires sur sa carrière. Le papa de Jack et de Lily-Rose (19 et 22 ans) avait déclaré dans les pages du Sunday Times qu'Hollywood lui avait tourné le dos et qu'il était vu comme un paria par certains producteurs. Un coup dur pour celui qui était longtemps adulé par les réalisateurs et qui a dû être remplacé dans le prochain opus des Animaux fantastiques.

Profitant de cette nouvelle prise de parole face aux journalistes espagnols et à la presse internationale, Johnny Depp a de nouveau taclé le cinéma américain. "Je le dis depuis longtemps, Hollywood a sous-estimé le public d'une manière grotesque", a-t-il déclaré. Des propos qui pourraient lui porter préjudice.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image