Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Johnny Hallyday, bête de scène : Moscou à ses pieds lors d'un concert historique

Johnny Hallyday, bête de scène : Moscou à ses pieds lors d'un concert historique
24 photos
Lancer le diaporama
Johnny Hallyday se produit à Moscou, le samedi 27 octobre 2012.
Cette semaine avait une saveur un peu particulière pour Johnny Hallyday... Six mois après son retour sur scène avec son concert donné à Los Angeles , et deux semaines après son passage sur la scène mythique du Royal Albert Hall à Londres, le Taulier donnait le premier concert de sa carrière à Moscou, ce samedi 27 octobre. Arrivé la veille, il a continué en grand professionnel la promo de sa tournée Jamais Seul - promo commencée lors de son déplacement à Moscou le 30 mai 2012 - mais aussi de l'album L'Attente, à paraître le 12 novembre prochain. Le lead-single éponyme était d'ailleurs dévoilé le 1er octobre dernier, trois semaines avant la publication récente du duo avec Céline Dion, L'amour peut prendre froid, figurant sur le nouvel album de la Canadienne.

Devant son hôtel, des dizaines de fans français, fleurs et cadeaux à la main, avaient fait le déplacement pour prendre part à cette fête unique dans sa carrière. Le rockeur a posé ses valises au prestigieux hôtel Ritz-Carlton situé non loin du Palais des Congrès du Kremlin, où il devait se produire.

C'est, en effet, en plein coeur de cette véritable forteresse où réside Vladimir Poutine que Johnny Hallyday avait donné rendez-vous aux nombreux fidèles qui étaient venus l'applaudir. Vous l'aurez compris, ce sont, à l'écrasante majorité, des fans locaux de Johnny qui se sont délectés d'un concert absolument exceptionnel. En témoignent les nombreuses pancartes brandies par les admirateurs du chanteur, sur lesquelles s'inscrivent : "La Russie t'aime, Johnny" ou encore "On a tout fait pour te revoir en Russie", selon l'AFP, présente sur place.

Aux alentours de 20h00, la salle se remplit : le public ne peut cacher son excitation. Certes, Johnny n'a pas fait salle comble, mais le défi est relevé haut la main avec quelque 3 000 fans réunis. En pantalon de cuir et santiags, l'artiste au coeur de rockeur donne immédiatement la couleur avec Allumer le feu, en guise d'ouverture. "On est ici pour s'amuser. Je vais vous donner envie de passer une bonne soirée", a-t-il lancé au public, bouillant d'entrée de jeu.

Jamais les spectateurs n'ont cessé de crier "Johnny ! Johnny !", encourageant l'époux de Laeticia à donner le meilleur de lui-même jusqu'à la dernière seconde du show... Enchaînant les tubes, il interprète coup sur coup Ma gueule, Marie, Deux étrangers et Diego.

Puis vient l'heure de Gabrielle, et de L'Idole des jeunes, tant attendus par son public de la première heure. C'est un orchestre philharmonique russe qui l'accompagnait pour Quelque chose de Tennessee. A l'approche de la fin du concert, et après une vingtaine de titres déjà interprétés en live, Johnny a réservé la crème de la crème à son public, clôturant le show sur Que je t'aime, L'envie, La musique que j'aime et le petit dernier, L'Attente. A 69 ans, Johnny tient la route peut-être mieux encore que les petits jeunes ! Au total, deux heures de folie totale avec des effets spéciaux adaptés aux requêtes du Kremlin qui ne tolérait pas de pyrotechnie invoquant des motifs liés à la sécurité.

Ovationné, le chanteur n'a pu quitter son public, feignant l'indifférence. Son coeur l'a poussé à revenir à deux reprises sur scène pour des adieux en bonne et due forme à son public russe. "J'aimerais bien revenir à Moscou, avec plaisir. Et même ailleurs en Russie, pas qu'à Moscou. J'aime beaucoup le pays, moi", a-t-il déclaré Johnny à l'AFP. Il est loin le temps où Johnny était hospitalisé pour ses soucis de santé ! Montréal, New York, Londres... Les plus grandes villes du monde l'ont accueilli, revigoré, pour des shows parmi les plus intenses de sa carrière. Son épouse la belle Laeticia était dans les coulisses et a, comme à son habitude, immortalisé son homme sur scène.

La passion pour Johnny continue à dépasser les frontières puisque ce mardi 30 octobre, l'artiste français le plus célèbre et le plus talentueux de sa génération investira la Nokia Arena de Tel Aviv, en Israël, un pays dans lequel il n'avait jusqu'alors jamais joué ! Ce concert événement a d'ailleurs fait l'objet d'une très large promo, même en France, notamment grâce à la radio partenaire RTL. Rentré de Moscou ce dimanche en fin de soirée, Johnny Hallyday y a visité des lieux historiques et rencontré de hautes personnalités des domaines artistique et culturel.

A noter, enfin, que ce samedi 3 novembre, alors qu'il se produira au même moment sur la scène du Forest National à Bruxelles, au coeur de la Belgique où son père est né, devant plus de 8 000 spectateurs, Johnny Hallyday sera l'invité d'honneur de l'émission Champs-Elysées sur France 2. Ce prime time, enregistré le 19 octobre dernier, aura notamment pour but de promouvoir son nouvel album et de donner les dernières dates de sa tournée, qui sillonnera la France jusqu'au 22 décembre prochain. Pour cette tournée et ce nouvel album, le Taulier a obtenu le coup de coeur des critiques en France comme à l'International.

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image