Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday : Charles Aznavour n'a pas voulu aller aux funérailles...

12 photos
Lancer le diaporama
Charles Aznavour évoque Johnny Hallyday dans "Thé ou Café", présenté par Catherine Ceylac, sur France 2 le 14 janvier 2018.
Le chanteur a préféré prendre le deuil en toute discrétion.

Retiens la nuit est l'une des toutes premières chansons de Johnny Hallyday, celle qu'il chantait à Catherine Deneuve dans Les Parisiennes en 1962. C'est à Charles Aznavour qu'il la doit. Le jeune rockeur de 18 ans à peine a vécu deux ans chez Charles. Dimanche 14 janvier 2018, l'interprète de La Mamma (dont le texte a été écrit par le père de la regrettée France Gall) était l'invité de Catherine Ceylac dans Thé ou café. L'occasion d'évoquer la mémoire de Johnny Hallyday, disparu en décembre, et sa décision de rester en retrait lors des obsèques.

Face à Catherine Ceylac, Charles Aznavour, 93 ans, se rappelle les quelques conseils qu'il avait donnés à Johnny comme celui de faire son service militaire ou de chanter aussi pour un public plus mûr. Aznavour revoit alors des images d'un duo avec Johnny Hallyday lors de l'émission La Fête de la chanson française en 2013. "Je suis toujours très ému quand je le vois encore." Il raconte alors son besoin, par pudeur, de garder ces distances après la mort de Johnny : "J'ai vu trop de gens qui se disaient ses amis, ça m'énervait. J'ai déjà vu ça, à l'époque avec Piaf, j'avais quitté le cimetière. J'ai décidé de prendre le deuil à la manière arménienne. Quand on perd un être cher, on prend le deuil pour quarante jours. J'ai pris le deuil, voilà."

Un deuil à l'arménienne

Charles Aznavour n'a pas souhaité non plus brancher son écran de télévision pour suivre les obsèques populaires de Johnny Hallyday comme des millions de téléspectateurs : "Je ne les ai pas regardées. Ce n'est pas un spectacle. Je comprends que les gens les regardent, c'est autre chose. Mais moi, je n'avais pas envie de le faire. En plus, j'étais à l'étranger."

Quand Catherine Ceylac lui demande, lui qui n'envisage pas de prendre sa retraite, s'il aimerait recevoir un hommage populaire comme celui de son protégé, Aznavour répond : "Alors ça, j'en sais rien. J'me suis pas posé la question. J'me suis pas dit : 'Et pourquoi pas moi.' Non. Je ne serai pas là, de toute manière, pour le voir. Et si je suis là pour le voir, alors, c'est un miracle."

Après avoir fait son retour à l'AccorHotels Arena le 13 décembre dernier, Charles Aznavour va chanter en province à Lyon le 20 janvier, puis à Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Lille avant de repartir à l'étranger.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel