Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Justine Lévy : Son père Bernard-Henri, son homme Patrick Mille, être mère...

Justine Lévy : Son père Bernard-Henri, son homme Patrick Mille, être mère...
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Bernard-Henri Lévy et sa fille Justine lors des Scopus Awards 2006
18 photos
Lancer le diaporama
Bernard-Henri Lévy et sa fille Justine lors des Scopus Awards 2006

"Je suis toujours une fille de et mère de, et c'est crevant" (Elle magazine). Mais c'est passionnant. Justine Lévy dévoile son nouveau roman, La Gaieté, où son double littéraire - déjà croisée dans Le Rendez-vous, Rien de grave et Mauvaise Fille - devient maman. "Elle a mis un barrage entre elle et la dépression, la colère, le poids lourd de son hérédité maternelle", écrit Marie Claire qui l'a rencontrée. La fille de Bernard-Henri Lévy et de l'ancienne mannequin Isabelle Doutreluigne, compagne de l'acteur et réalisateur Patrick Mille, père de ses enfants Lucien et Suzanne, se raconte également dans ce magazine et dans Elle. Extraits.

Justine et ses enfants

Être maman l'a transformée, raconte-t-elle dans Marie Claire : "Moi, j'étais à mille lieues d'imaginer le tsunami, le tremblement de terre que c'est." Elle précisera qu'elle est "devenue" mère "le jour où [sa] fille [l]'a appelée maman". Elle a envie d'être une maman rassurante et de vacciner ses petits contre le malheur. Si elle s'estime fragile, elle est convaincue que la mère qui est en elle ne l'est pas. Dans Elle, Justine Lévy explique que si elle a tout le temps peur pour ses enfants, elle veut qu'ils grandissent conscient de la vie, de ses bonheurs comme de ses épreuves : "Je ne veux pas que ma fille croie au prince charmant et que mon fils imagine que je suis immortelle."

Justine et sa mère

Justine Lévy a décrit dans ses livres sa relation complexe avec sa mère, un être fantasque, à l'ouest, qu'elle a perdue lorsqu'elle était enceinte de son premier enfant. De sa mère, elle a hérité "cette tristesse sans objet" qui la rend mélancolique et malheureuse sans raison (Marie Claire). Mais avec ses enfants, elle fait tout pour ne pas reproduire ce schéma.

Justine, son père et... ses belles-mères

Fille du philosophe BHL, Justine Lévy décrit dans Elle cet homme qu'on voit beaucoup dans les médias sans vraiment le connaître. En tant que grand-père, "il n'est pas du tout intrusif, il nous laisse tranquilles sur les questions d'éducation. Mais il est là quand on a besoin de lui". Parfois au coeur de polémiques en raison de son statut de penseur, il possède une image particulière dans les médias. Mais sa fille aimerait que "les gens sachent qu'il est vraiment marrant".

Dans ses livres, elle n'est pas tendre avec ses belles-mères et s'en explique dans le magazine Elle : "Elles n'étaient peut-être pas si atroces, mais je le vivais comme ça. Peut-être les voyais-je ainsi pour ne pas trahir ma mère. Mais lorsque j'ai rencontré la dernière, Arielle Dombasle, cela s'est adouci. C'est grâce à elle que je ne suis pas devenue une adulte méchante."

Justine et son homme

Ex-femme de Raphaël Enthoven, Justine Lévy a trouvé le bonheur dans les bras de Patrick Mille qui a réalisé l'adaptation de son livre, Mauvaise Fille. Elle parle de lui dans Marie Claire : "Patrick [Mille], je l'ai peut-être choisi pour ça, pour notre envie commune de rire même quand il n'y a rien de marrant, même quand c'est pas drôle. (...) Quand on s'est rencontré, je n'étais pas suicidaire, j'allais moins loin que ma mère, mais je me foutais un peu de tout, notamment de ma santé" (Marie Claire).

Dans son entretien avec Elle, l'écrivain explique qu'elle ne fait pas de déclaration d'amour à son homme : "On peut être sali par tous ces mots que l'on se dit et qui ne veulent rien dire." Et d'ajouter : "Je trouve cela fou que l'on emploie le même mot pour ses enfants que pour son amoureux, car ce n'est pas du tout le même sentiment. (...) L'amour pour ses enfants ne s'arrête jamais et ne peut être entaché par rien."

Retrouvez l'intégralité de ces interviews dans les magazines Marie Claire et Elle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image