Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Karine Le Marchand clashe Mazarine Pingeot, elle en rit et se moque d'elle

15 photos
Lancer le diaporama
Mazarine Pingeot sur le plateau de l'émission "Le Grand Journal", jeudi 12 janvier 2017
L'écrivaine a de nouveau réagi au tacle de l'animatrice dans "Le Grand Journal".

Mazarine Pingeot se moque éperdument de l'avis de Karine Le Marchand. Invitée jeudi 12 janvier sur le plateau de l'émission Le Grand Journal pour faire la promotion de son livre Théa, l'écrivaine de 42 ans a rebondi sur le tacle de l'animatrice de la chaîne M6, qui s'était exprimée sur Twitter la semaine passée pour envoyer une pique à la fille de François Mitterrand et Anne Pingeot.

Samedi dernier dans On n'est pas couché, Mazarine Pingeot avait ainsi été questionnée sur le concept de l'émission de Karine Le Marchand, Une ambition intime, affirmant qu'elle n'avait pas "très envie de regarder" une émission qui promeut "l'intime et le psychologique chez un homme politique au détriment du discours". Des propos qui avaient irrité la présentatrice de L'amour est dans le pré.

"Certains s'offusquent de 'l'indécence' des politiques à se livrer et publient les lettres d'amour de leurs parents...#nocomment #ONPC", avait écrit Karine Le Marchand le 7 janvier. Une référence directe à la publication de l'ouvrage Lettres à Anne, la correspondance amoureuse de François Mitterrand et Anne Pingeot (de 1962 à 1995) publiée en 2016.

Elle a du mal à supporter la critique

Interrogée à ce sujet sur le plateau du Grand Journal, Mazarine Pingeot a alors répondu dans un rire, moqueuse. "Elle est forte pour arriver à faire sa pub, elle fait un tweet et tout le monde ne parle que de ça, ça m'hallucine à chaque fois. (...) Elle a du mal à supporter, visiblement, la critique. (...) Je suis en train de me faire le porte-parole de Karine Le Marchand, c'est absolument absurde, a-t-elle glissé. Franchement, je n'ai pas du tout envie de répondre. Je n'en ai rien à foutre ! J'ai appris le tweet plus tard parce qu'on me l'a dit, mais franchement, ce que pense Karine Le Marchand, ça m'est totalement égal", a-t-elle ajouté.

À la question de savoir si elle était prête à regarder Une ambition intime si Karine Le Marchand interviewait Vincent Peillon (le candidat à la primaire de gauche qu'elle soutient), Mazarine Pingeot a finalement répliqué : "Moi je ne la regarderais pas. Ensuite, il fait ce qu'il veut. Ce n'est pas moi qui distribue les bons points. Ce n'est pas tant une question du candidat qui fait cette émission, c'est l'idée qu'aujourd'hui, le discours politique n'a plus lieu d'être. Ce qui intéresse les gens, et moi aussi d'une certaine manière – mais c'est pour ça qu'il ne faut pas nécessairement favoriser ça –, c'est uniquement l'intime et le psychologique. Mais le discours politique, les idées, tout ça, c'est quelque chose qui reste un peu intéressant... À trop promouvoir l'intime, on en oublie que ce sont des gens qui sont censés porter un discours et que, d'une certaine manière, on personnalise le discours et on oublie de quoi il est question", a-t-elle conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image