Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Kate Beckinsale, torride aux GQ Awards mais mal élevée ? un chanteur la dézingue

Kate Beckinsale, torride aux GQ Awards mais mal élevée ? un chanteur la dézingue
L'actrice cacherait-elle son jeu ? Selon un célèbre chanteur, très déçu de son expérience, Kate Beckinsale s'est imposée sans vergogne sur le tapis rouge des GQ Men of the Year Awards, reléguant toutes les autres célébrités qui attendaient patiemment leur tour au second plan. Un comportement de diva bien éloigné de sa réputation chic et cool...

Kate Beckinsale est une diva égocentrée qui n'a pas peur d'écraser les autres pour briller sous la lumière des projecteurs. C'est en tout cas ce qu'a affirmé Ronan Keating dans son émission de radio Breakfast Show, diffusée jeudi 6 septembre 2018 sur Magic FM. Et malheureusement, l'ex-vedette du groupe Boyzone n'est pas franchement réputée pour faire des coups bas ou livrer des mensonges à la presse...

La veille, l'actrice hollywoodienne et le chanteur britannique s'étaient retrouvés à la cérémonie des GQ Men of the Year Awards, événement organisé cette année au Modern Tate à Londres. Selon ce dernier, Kate Beckinsale est arrivée en trombe sur le tapis rouge pour prendre la pose devant les photographes. Au lieu d'attendre patiemment son tour et de faire "la queue" réservée aux personnalités, la star de 45 ans s'est imposée en tête de file, reléguant les autres invités de la soirée en seconde position comme de vulgaires pantins, eux qui étaient pourtant arrivés sur place avant elle.

"Storm et moi étions [dans la file du photocall], nous discutions avec le mannequin Eric O'Connor et [l'actrice Gwendoline Christie]. On bavarde, on passe un bon moment et je vois une silhouette s'approcher très rapidement. Il n'y a personne avec elle, elle est toute seule", a-t-il déclaré.

Mais pour qui se prend-elle ?

"Elle porte une sorte de robe style Bollywood. Elle marche, nous dépasse à travers la queue, dépasse toute la file et se met directement en tête du tapis rouge, devant les photographes. Puis enchaîne les poses, la main sur la hanche. Tout le monde dans la queue était abasourdi, se demandant : 'Mais pour qui se prend-elle ?' On aurait pu penser qu'il y avait l'une de ces attachées de presse américaines qui font accélérer le pas. Mais non, elle était seule à se mettre au début de la file, à passer devant tout le monde", a-t-il poursuivi.

Sans nommer Kate Beckinsale, Ronan Keating a confirmé qu'il s'agissait d'une star hollywoodienne d'origine anglaise qui avait fait un blockbuster traitant de la Seconde guerre mondiale (soit Pearl Harbor). Kate Beckinsale portait également une robe rouge d'un certain style bollywood imaginée par le créateur Julien Macdonald. "Elle a pourtant l'air tellement décontractée", a répliqué la coprésentatrice de l'émission Harriet Scott. "On était très déçus. On voulait vraiment l'apprécier, mais ce n'est plus le cas maintenant !", a conclu Ronan Keating.

Un mythe s'effondre...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image