Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton, enceinte : Ce qu'il faut savoir sur son royal baby

8 photos
Lancer le diaporama

Pendant que Kate Middleton coule des jours paisibles en congé maternité alors que le futur hériter du trône d'Angleterre est sur le point de voir le jour, la presse fait déjà le pied de grue devant l'hôpital St Mary, où la duchesse de Cambridge doit accoucher, et ressort certaines archives originales et des anecdotes concernant la future naissance du royal baby.

Ainsi, l'AFP a-t-elle réalisé un abécédaire plutôt instructif dans lequel on apprend, par exemple, que le grand-père du prince William, le prince Philip, jouait au squash en 1948 au moment de la naissance du prince Charles. William, lui, a bien prévu d'assister à l'accouchement de sa douce Kate. Et saviez-vous que jusqu'en 1930, la présence d'un ministre était obligatoire lors de l'accouchement afin de s'assurer qu'aucun imposteur n'accède un jour à la fonction royale... En 2013, heureusement, la duchesse de Cambridge pourra donner naissance à son enfant en toute intimité.

Selon les bookmakers, le bébé pourrait porter les doux prénoms d'Alexandra, Charlotte ou encore Elizabeth. Et George, James ou Louis si c'est un garçon. Que ce soit un baby boy ou une baby girl, le bébé royal aura de toute façon accès au trône grâce à une modification des règles de succession. Auparavant, ce n'était qu'en l'absence d'un frère qu'une femme avait le droit de régner.

On apprend aussi que la duchesse de Cambridge a choisi d'accoucher par voies naturelles. Eh oui, comme l'a souligné la presse outre-Manche, elle n'est pas "trop snob pour pousser" ("too posh to push"). Et l'épouse du prince William poussera sous le contrôle du gynécologue de la reine, Alan Farthing, qui a suivi sa grossesse. Les contractions et la délivrance auront lieu dans la suite Lindo de l'hôpital (la même que celle de la princesse Diana) qui coûte la modique somme de 5 845 euros par nuit.

En ce qui concerne le futur héritier, à sa naissance, les londoniens auront intérêt à se boucher les oreilles puisque que pas moins de 62 salves de canon seront tirés depuis la tour de Londres et 41 à Hyde Park. De plus, une missive annonçant la naissance du bébé quittera, sous escorte policière, la maternité pour Buckingham et sera exposée sur un chevalet dans le cour du palais. Voilà pour la tradition. Mais pour cette naissance à l'ère du 2.0, la famille royale s'est adaptée et diffusera également la bonne nouvelle via son compte Twitter The British Monarchy.

Et après ? William prendra 15 jours de congé paternité avant de retrouver son hélicoptère et ses missions de sauvetage. Le couple emménagera ensuite vers la fin de l'année dans le palais de Kensington rénové pour le bébé. Des appartements où le prince a passé une partie de sa propre enfance avec sa maman.

Sarah Rahimipour

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel