Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Koh-Lanta, des candidats menacés de mort : Sam s'en mêle et réplique

Koh-Lanta, des candidats menacés de mort : Sam s'en mêle et réplique
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Sam, candidat qui a été éliminé de "Koh-Lanta" vendredi dernier, souhaite que les messages de haine et menaces de mort cessent. Ceux qui sont à l'origine de son départ sont en effet victimes de terribles menaces depuis ce week-end.

Depuis l'élimination de Sam dans le dernier épisode de Koh-Lanta 2020 diffusé le 24 avril sur TF1, un torrent de haine s'est abattu sur les réseaux sociaux contre certains des candidats qui ont voté contre lui. Plusieurs d'entre eux, à l'instar de Régis, ont reçu des menaces de mort. Inès a aussi été menacée de viol. Alors que les joueurs dénoncent ces messages et que Denis Brogniart a lui aussi tenu à condamner très fermement les internautes à l'origine de ces mots, Sam a appelé au calme.

Le jeune homme, qui n'est pas présent sur les réseaux sociaux, a tenu tout de même tenu à s'exprimer. Lundi 27 avril, sur le compte Instagram d'Adventure Line Productions, une vidéo a été postée où l'on peut voir le jeune homme prendre la parole face à la caméra. Dans celle-ci, il déclare : "On m'a fait part de toute la violence, tous les messages très violents et la haine qui a été déversée contre mes camarades d'aventure. Il faut savoir que quand j'ai fait Koh-Lanta, j'ai accepté toutes les règles du jeu. Et notamment une possible élimination lors d'un conseil. J'ai toujours voulu la justice et la justice aujourd'hui, c'est d'accepter la décision de mes camarades d'aventure tout comme je l'ai fait. Ils ont une famille, certains ont même des enfants... Alors laissez-les vivre leur aventure en toute tranquillité. Tout simplement. Portez-vous bien et restez sages."

Le message de Sam arrive au bon moment. Depuis vendredi, nombreux sont les aventuriers de cette édition à dévoiler recevoir des messages très insultants, blessants et même condamnables en justice. Inès, profondément blessée par ce qu'elle a pu lire, a même témoigné en larmes ce week-end : "Les nerfs lâchent parce que je ne peux pas me défendre, vous n'êtes pas en face de moi, ça part tellement loin. C'est très facile de dire de ne pas faire attention à ce déferlement de haine, mais c'est tellement injuste de vous voir avoir ce droit de manquer de respect et de ne pas pouvoir se défendre. (...) De menacer de me violer... Ça part trop loin ! J'ai été faire un jeu et vous arrivez à avoir une mentalité aussi méchante... C'est hallucinant. Les gens qui disent qu'ils vont venir chez moi, je comprends pas. Souhaiter la mort à quelqu'un, souhaiter le viol, c'est des mots qui sont hyper forts. Jamais je ne me permettrais de dire ça..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image