Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

L'amour est dans le pré 2022 : Photos officielles et portraits des candidats

L'amour est dans le pré 2022 : Photos officielles et portraits des candidats
Par Atika Mahmoudi Rédactrice
L'univers de la télévision n'a presque pas de secrets pour Atika Nasri. Pour elle, il n'a pas de frontières. Elle aime autant les séries et les programmes de télé-réalité que les émissions d'informations ou les télé-crochets. Et elle va vous partager son amour pour la télé à travers ses articles. 3,2,1, prêts ? Lisez !
26 photos
La date a été annoncée ! Les 14 et 21 février prochain, M6 diffusera les portraits des agriculteurs de "L'amour est dans le pré 2022". En attendant de découvrir les images, zoom sur les photos officielles et les portraits des candidats.

Double dose d'amour grâce à M6, le 14 février prochain. C'est ce jour-là que sera diffusée la première salve des portraits de L'amour est dans le pré 2022. Les téléspectateurs découvriront ainsi 9 hommes et 4 femmes, âgés de 25 à 70 ans. Afin de donner un avant-goût au public, la chaîne a communiqué les premières informations sur les participants. Portraits.

Noémie (25 ans), céréalière et éleveuse de vaches allaitantes de Bourgogne-Franche Comté

L'agricultrice est une jeune femme ambitieuse et indépendante. Elle a suivi une formation d'aide-soignante et a ensuite eu des expériences en EHPAD. Mais, cette voie ne lui convenant pas, elle a rejoint son papa et l'un de ses deux frères il y a un an pour s'occuper de l'exploitation familiale composée de 539 hectares de blé, orge, colza, maïs, tournesols et chanvre. Sa passion pour les animaux l'a poussée à élever seule un troupeau de charolaises. La pétillante, souriante et attachante Noémie est l'une des plus jeunes participantes de toute l'histoire de L'Amour est dans le pré. Elle a beaucoup réfléchi avant de se lancer, car certains événements ont fragilisé sa confiance en elle. Elle a été moquée sur son physique au collège et a été trompée lors des quatre histoires d'amour qu'elle a vécues. Après quatre ans de célibat et de doutes, ce sont ses amis qui l'ont inscrite pour lui permettre de reprendre sa vie sentimentale en main. La jeune femme est romantique et positive. Elle espère rencontrer un grand gaillard drôle, indépendant, digne de confiance et protecteur, qui sache à la fois la faire rire et l'aimer pour ce qu'elle est. La passionnée de rugby accorde également une grande importance... aux chaussures.

Jean (58 ans), éleveur de vaches allaitantes d'Auvergne Rhône-Alpes

C'est sur un coup de tête que cet homme simple s'est inscrit à l'émission, après avoir découvert l'un des bilans de la saison 15. Il est à la tête d'une petite exploitation d'une vingtaine de vaches Salers élevées en semi-liberté. Jean a une grande force de caractère et a réussi à traverser certaines épreuves de la vie avec le sourire. De père inconnu, il a été placé à la DDASS à 5 mois et demi, sa mère ne pouvant l'assumer seule. Côté coeur, il a été marié deux fois. Il a eu deux garçons de sa première union, puis une fille de sa deuxième. Aujourd'hui, il espère trouver celle qui le suivra jusqu'à la fin de sa vie. Il aimerait rencontrer une femme entre 50 et 60 ans, agréable, sociable, souriante, pas timide, qui accepterait de prendre soin de la maison et de partir en vacances avec lui. Petit plus : il adore les cheveux bouclés au carré, "comme Marie-Sophie Lacarrau".

Sébastien (35 ans), éleveur de cochons, charcutier et castanéiculteur en Corse

C'est au coeur de la montagne que le beau brun d'1m90 réside. Et il est le seul jeune de sa commune située à une demi-heure de la première ville. Il est le chouchou de "ses vieux" comme il aime le dire. Il partage notamment ses repas quotidiennement avec sa grand-mère, la femme de sa vie. C'est elle qui lui a transmis sa passion pour l'agriculture. Il a donc quitté ses études de kiné il y a trois ans pour venir habiter sur la terre de ses ancêtres. Il est aujourd'hui à la tête d'un troupeau de 150 cochons élevés pour la charcuterie corse, qu'il commercialise en vente directe et rénove parallèlement une châtaigneraie qu'un ancien du village lui a louée. Sébastien est un véritable bosseur avec du caractère ! Il a eu deux longues relations de quatre et deux ans. Mais grâce à L'amour est dans le pré, il espère rencontrer la femme de sa vie et ainsi mettre fin à ses deux ans de célibat. Il faut que cette personne aime la nature et accepte de vivre dans un village où n'habitent que quelques retraités. Il aime les beautés naturelles et recherche une femme de caractère, féminine, simple, dynamique et charismatique. S'il trouve la perle rare, il compte bien se marier et fonder une famille.

Alain (58 ans), éleveur de veaux sous la mère et commerçant, en Auvergne Rhône-Alpes

Ses parents étaient issus du milieu agricole et lui ont transmis leur amour. Il ne se voyait pas exercer un autre métier. Il possède des vaches, des brebis et des volailles qu'il chouchoute. Mais sa principale source de revenus provient des marchés qu'il fait dans sa région, cinq fois par semaine. Cet homme entier, rigolo, attentionné, très sociable et fêtard est surtout un super papa qui est très fusionnel avec ses enfants Diane et Anaël (27 et 26 ans). Il a été marié durant sept ans à la mère de ses merveilles. Ils se sont séparés d'un commun accord en 2000. Durant plusieurs années, Alain s'est battu pour continuer à vivre de sa passion car un incendie a ravagé sa ferme en 2008. Un incident survenu trois semaines après l'expiration de son assurance. Il s'est donc retrouvé à la rue avec ses deux enfants à charge. Mais grâce à sa force et sa détermination, il a su rebondir. Il ne lui manque plus que l'amour pour être pleinement épanoui car côté coeur, il n'a guère eu de chance. Après quelques histoires sans lendemain, il a eu un coup de foudre en 2007 pour un certain Manu, l'ami d'un ami qu'on lui demande de récupérer à la gare. Sa première expérience homosexuelle à 44 ans et un amour passionnel qui a duré trois ans. Aujourd'hui, Alain espère retomber amoureux d'un homme si possible plus calme que lui pour l'apaiser, drôle, sympathique, bien dans sa vie et avec lequel il ne s'ennuiera pas. Car après quarante années de travail, il compte bien passer du bon temps avec la personne qui partagera sa vie.

Agnès (56 ans), Maître Brasseuse dans le Grand Est

Cette candidate est un véritable rayon de soleil qui brillera à coup sûr lors de cette saison. Sa positivité et sa bonne humeur feront mouche. C'est certain que les clients de son bar ne viennent pas simplement pour ses bonnes bières (elle en produit six sortes) ou les concerts de rock qu'elle organise elle-même. Cette mère de famille de trois grandes filles, dont des jumelles, a été en couple durant trente ans avec leur papa. Ils peuvent se targuer d'être toujours en bons termes après une rupture qui s'est déroulée sans fracas. Et heureusement puisqu'ils sont unis professionnellement. Après cette séparation, Agnès a connu une histoire d'amour qui a duré deux ans. Aujourd'hui, la passionnée de moto et de batterie espère rencontrer un homme qui lui apporte tendresse, amour et qui saura partager ses passions. Cette grande romantique a une préférence pour une personne dynamique, bien dans ses baskets et joviale. Si elle a une personnalité atypique et un look de rockeur, c'est encore mieux.

Guillaume "du Limousin" (28 ans), éleveur de vaches allaitantes et de volailles Label rouge, en Nouvelle Aquitaine

C'est LE coeur tendre de cette saison. Cet ancien facteur, installé en GAEC avec ses parents depuis 2013, élève 150 vaches Limousines allaitantes et a développé une partie volaille avec la construction de quatre poulaillers en Label Rouge. Fils et petit-fils d'agriculteur, il a toujours voulu être éleveur et adore la liberté que lui procure son métier. Il le sait, mieux vaut profiter de la vie tant qu'on le peut. Car à l'âge de 15 ans, il a fait une thrombophlébite cérébrale (caillot de sang qui bouche les artères du cerveau) dans les escaliers de son lycée, qui l'a plongé dans le coma pendant quatre jours. Un événement et une guérison éclair dont il ignore toujours les raisons aujourd'hui mais qui lui ont fait prendre conscience de la valeur de la vie. Ainsi, quand il n'est pas sur son exploitation, il est en vadrouille avec ses amis, sur un terrain de rugby ou sur sa moto. Son humour et sa sociabilité font qu'il est très bien entouré. Jusqu'ici, Guillaume n'a pas connu le grand amour. Uniquement des petites idylles de trois mois maximum. Il a pourtant de nombreuses qualités, dont le fait de savoir cuisiner. Il espère que cette aventure lui permettra de rencontrer la femme de sa vie, pour laquelle il a prévu un grand dressing.

Jean-Paul et Emmanuelle (70 et 42 ans), viticulteurs dans le Grand-Est

Situation inédite cette année. Pour la première fois, le public pourra suivre les aventures de ce père et sa fille. Tous deux forment un binôme très complémentaire. Ils ont dû surmonter une douloureuse épreuve, celle de la mort de Bernadette, épouse et mère, morte d'un cancer en 2012. L'agriculteur et son ex-femme ont rompu après six ans de mariage, puis se sont remis en couple 18 ans plus tard. Emmanuelle et son papa ont un fort caractère, mais peuvent passer facilement des cris aux rires ou aux câlins. Jean-Paul est passé par de nombreux métiers avant d'acheter son vignoble en 1994. Sa fille, qui a été agent immobilier pendant 17 ans, l'a rejoint il y a six ans sur l'exploitation. Ils sont officiellement associés depuis un an et demi. L'homme surnommé le "Clooney de Moselle" est célibataire depuis 2019, après une histoire de 3 ans qui s'est essoufflée. Il a pourtant de nombreuses qualités. Il est avenant, souriant, posé et gentleman. La femme de sa vie devra avoir entre 55 et 70 ans, être dynamique, intelligente, élégante avec de la prestance et du caractère. De son côté, Emmanuelle a eu plusieurs relations longues mais a enchainé les désillusions, avec notamment deux tromperies et un chéri décédé de maladie. Mais cette fonceuse qui est entière, très sociable et éternelle optimiste croit encore en l'amour. Elle recherche un célibataire avec une aura positive, protecteur, attentionné, avec ce petit côté bad boy qui la fait craquer. Son faible ? Les grands tatoués. Sans enfant, Emmanuelle n'a jamais éprouvé l'envie d'être mère et ne cherche pas une relation pour le devenir. En revanche elle est tout à fait prête à accueillir ceux de son compagnon s'il en a.

Alexandre (36 ans), éleveur laitier et céréalier en Normandie

Cela fait douze ans que ce fêtard est installé sur l'ancienne ferme familiale et son père n'hésite pas à lui donner un coup de main, une vingtaine d'heures par semaine. Un homme veuf dont l'épouse est morte l'an dernier d'une crise cardiaque. Une épreuve pour son papa mais aussi pour Alexandre qui compte bien croquer la vie à pleine dents. Il est décrit comme un homme profondément gentil, souriant, blagueur, sensible et prévenant. Outre sa passion pour les animaux, il est fan de tracteurs et a customisé l'un des siens. S'il n'a pas de mal à faire des rencontres, c'est plus difficile de rester avec la personne en question. Mais aujourd'hui, il espère trouver celle qui partagera sa vie jusqu'à la fin de ses jours et qui lui permettra d'endosser le rôle de père. Il aimerait rencontrer une femme entre 25 et 36 ans, simple, gentille, sociable, aussi à l'aise dans des bottes que sur des talons. L'agriculteur a entrepris plusieurs travaux de rénovation dans la maison familiale pour que sa future moitié se sente aussi à l'aise que possible chez lui.

Guillaume l'Auvergnat (34 ans), éleveur de vaches allaitantes et ferme pédagogique en Auvergne Rhône-Alpes

Mieux vaut aimer les animaux pour partager sa vie. Il possède des chameaux, des alpagas, des wallabys, des moutons, des cochons, des chevaux, des vaches, des ânes, plus de 250 paons, des poules et des pintades sur son exploitation de 67 hectares. Ses 110 sublimes bovins plus originaux les uns que les autres, il les présente à des concours ou les vend comme reproducteur. Il est également à la tête d'une ferme pédagogique de plus de 500 animaux dont plus de 40 espèces différentes. Il travaille seul mais peut aussi compter sur l'aide ponctuelle de ses parents et des nombreux stagiaires qui se relaient tout au long de l'année. Bien qu'il ne chôme pas, cela ne l'empêche pas de penser à l'amour, le vrai. Ce grand danseur est célibataire depuis 2018. Guillaume a eu une grande histoire d'amour de quatre ans, qui s'est consumée dans la routine du quotidien. Mais il espère bien trouver quelqu'un "pour les 40 années à venir". Un homme qui saura combler l'agriculteur calme, gentil, sociable et débrouillard. Il recherche un célibataire entre 28 et 35 ans au même tempérament que lui, bien dans sa tête et dans son homosexualité, qui se verrait bien travailler à ses côtés. A l'instar des anciens participants Mathieu et Alexandre, il rêve de mariage et peut-être même d'avoir des enfants.

Thierry (65 ans), viticulteur et arboriculteur en Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Coquin de sort, il est de retour. Thierry n'est en effet pas un inconnu du grand public. Il a déjà participé à la saison 10 de l'émission, en 2015. L'émission ne lui avait malheureusement pas permis de trouver la perle rare en la personne d'Annick et il a connu une rupture avec Monique. Il retente donc sa chance cette saison et devrait une fois de plus régaler le public avec son accent chantant et sa bonne humeur. L'agriculteur qui réside seul dans l'ancienne maison de ses parents, aujourd'hui décédés, n'en peut plus de la solitude. Il fonde donc beaucoup d'espoir en L'amour est dans le pré. Mais cette année, exit les yeux bleus, les cheveux blonds et les motifs léopard. Il a tiré les leçons de ses récents échecs et recherche avant tout une célibataire gentille, souriante, honnête et qui soit vraiment prête à vivre sept jours sur sept à la campagne. Il rêve de se marier et continue à construire sa grande et belle maison sur les collines provençales, dans l'espoir de la partager avec une future compagne.

Nadège (30 ans), inséminatrice d'équins en Bretagne

Son haras, elle y évolue depuis 2013. Il s'agit d'un établissement dédié à la reproduction et l'élevage de chevaux de sport. Bras droit du propriétaire, elle gère 300 chevaux sur près de 250 hectares, en compagnie de cinq autres salariés qu'elle considère comme une deuxième famille. La charmante brune est décrite comme une femme pétillante, entière, généreuse et solaire. Elle aime le shopping ou sortir avec ses amis. Mais durant des années, elle a été complexée par son physique et a donc relégué sa vie sentimentale au second plan. Se jugeant "trop grosse" ou "trop moche", elle manque cruellement de confiance en elle et n'a jamais dépassé le cap des six mois dans ses relations amoureuses. L'amour est dans le pré pourrait donc changer sa vie et notamment lui permettre de réaliser un rêve : celui de devenir maman. Elle souhaite rencontrer un homme entre 30 et 40 ans, de profil "rugbyman", protecteur, charismatique drôle, indépendant et sociable, qui partage sa joie de vivre, sa passion du voyage et son envie de fonder rapidement une famille.

Alain "le breton" (70 ans), équi-tourisme en Bretagne

Cela fait onze belles années qu'il promène les touristes en calèche sur les chemins de Bretagne. Il a toujours baigné dans l'univers animal et a d'ailleurs possédé son propre élevage de cochons bio durant 17 ans. Figure incontournable de son village, il est décrit comme un personnage sympathique, entier et cabotin au mode de vie insolite. À sa retraite, il a emménagé dans l'ancienne écurie de ses chevaux réaménagée en cabane : pas de frigidaire et de l'électricité produite par panneaux solaires ! Alain, papa de quatre enfants de deux femmes différentes, a eu une vie sentimentale bien remplie. Il a été marié 17 ans avec la mère de ses trois premiers enfants, qu'il a épousée à 22 ans. Il a ensuite connu des relations de plusieurs années avec des femmes souvent plus jeunes et la naissance de Laurette, sa fille cadette, âgée aujourd'hui de 21 ans. Célibataire depuis 1 an, il espère pouvoir retomber amoureux et attend un véritable coup de foudre. Il espère rencontrer une femme entre 50 et 75 ans, qui partage sa passion des chevaux et l'acceptera pour ce qu'il est, sans chercher à le changer. Elle doit être aussi simple et optimiste que lui.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image