Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

La sublime Jeanne Tripplehorn pleure la perte d'un enfant, sur les planches de Deauville...

En 1992, le sulfureux cinéaste hollandais Paul Verhoeven choquait son monde avec le torride thriller Basic instinct, mettant en scène Michael Douglas en flic addict (sexe, drogue, alcool) et plaçait sur orbite une jolie blonde méconnue à l'époque : Sharon Stone.

Dans cet excellent thriller, une autre ravissante demoiselle incarnait la psy du flic Douglas et l'ex-maîtresse de la tueuse Stone : Jeanne Tripplehorn, magnifique brune qui avait eu aussi droit à quelques scènes épicées, et que l'on avait pu voir par la suite dans les succès Waterworld et La firme.

Celle qui avait depuis quelque temps déserté les salles obscures au profit du petit écran (la série Big Love), nous reviendra prochainement à l'affiche de Morning, le premier film du comédien Leland Orser (Seven, Taken), dans lequel elle campe une mère qui vient de perdre son enfant.

Dans ce drame, présenté aujourd'hui dans le cadre du 36e Festival du Film Américain de Deauville, la jolie brune est entourée de Laura Linney, Elliott Gould et Julie White. Elle était naturellement présente lors de la présentation du long métrage sur les planches de la cité normande, entourée de son réalisateur et du producteur Todd Traina.

La bande-annonce et toutes les photos de leur arrivée à Deauville visibles ci-dessus.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel