Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Lana Del Rey à Paris : Ex-alcoolique, son combat n'est pas fini...

Lana Del Rey à Paris : Ex-alcoolique, son combat n'est pas fini...

En janvier, Lana Del Rey sortait Born to Die, un premier disque acclamé. La jeune chanteuse américaine faisait alors la couverture des Inrockuptibles qui titraient : "Naissance d'une icône." Onze mois plus tard, l'icône a pas mal été égratignée dans les médias et ressort Born to Die dans sa Paradise Edition, agrémentée de huit titres inédits. Les Inrockuptibles lui offrent une nouvelle fois leur couverture et la consacrent "Héroïne de 2012". Lana Del Rey s'y confie longuement, sur sa manière de composer, de ne pas prêter attention aux critiques ou encore sur ses blessures. L'une d'elles, l'alcoolisme, occupe encore toutes ses pensées.

Lana Del Rey, qui vient d'arriver à Paris, apparaît dans ses vidéos comme une poupée 50's glaçante, d'une timidité qui confine à la froideur, ou comme une ado attardée à la sexualité éruptive. Ses vidéos (remarquables), son photos, ses apparitions sur scène comme en couverture des magazines, la jeune chanteuse les contrôle jusqu'à l'excès. Mais dans les pages des Inrockuptibles, elle se livre librement, sur le soutien de ses parents par exemple : "Ils ont toujours été derrière moi, avant même la musique, quand j'ai connu des soucis..." Lana Del Rey n'a jamais caché son alcoolisme adolescent, aujourd'hui, c'est derrière elle : "Je ne bois plus, mais j'ai beaucoup bu dans ma jeunesse." Elle confie avoir vécu l'adolescence "à fond, dangereusement". Elle s'est perdue, puis retrouvée. Alors elle aide à son tour : "Comme on m'a beaucoup aidée, je suis très impliquée, depuis dix ans, dans l'aide aux personnes qui veulent se sortir de l'alcool. Jour et nuit, je suis là, dans les centres, pour ceux qui sont en cure, comme je l'ai été alors que j'avais 15 ou 16 ans. Je suis vivante. Je profite de chaque seconde de calme, de chaque seconde de vacarme, de chaque seconde de méditation, de chaque seconde de compagnie... Je suis juste très reconnaissante d'être en vie. Chaque matin, je dis merci."

Ses onze derniers mois ont été intenses, Lana Del Rey a annoncé deux fois qu'elle arrêtait la musique. Puis elle est retournée en studio pour enregistrer les huit titres inédits de l'EP Paradise qui accompagne la nouvelle version de Born to Die. Le premier extrait est Ride, on y retrouve sa reprise de Blue Velvet et le titre Bel Air, à couper le souffle. Lana Del Rey chantera en avril, les 27 et 28, à l'Olympia. Les places se sont arrachées en quelques minutes. La jeune femme vient de décrocher le MTV Europe Music Awards de la meilleure artiste alternative.

L'intégralité de cette interview est à découvrir dans "Les Inrockuptibles" en kiosques le 14 novembre 2012.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image