Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laure Manaudou : Détendue et réaliste sur ses faibles chances d'or aux JO

Dans trois semaines exactement s'ouvriront les Jeux olympiques de Londres. Un rendez-vous pour lequel Laure Manaudou se prépare intensément depuis sa qualification obtenue lors des championnats de France à Dunkerque en mars dernier.

Un exploit en soit, après trois années de pause et la naissance de sa fille Manon, fruit de son amour avec Frédérick Bousquet. Depuis, la jeune femme de 25 ans se prépare avec conviction et sérieux aux États-Unis où le couple avait élu domicile, avant un retour définitif à Marseille.

Mais avant les JO, c'est l'Open EDF qui se tient à la Croix-Catelan dans le bois de Boulogne, sorte de grande répétition avant Londres, où elle nagera avec son petit frère, Florent, mais sans son homme, Fred Bousquet, qui a raté les qualifs. Pour autant, la championne olympique 2004 reste lucide sur ses performances et ses chances de médailles. "Pour l'instant, je ne peux pas viser un podium. J'ai le 8e et le 10e temps mondial. Ce que je veux, c'est entrer en demi-finale et après, on verra", déclarait-elle. Car outre-Atlantique, une gamine de 17 ans est en train de faire sensation dans le petit monde de la natation. "Aujourd'hui (Missy) Franklin est intouchable, ajoute Laure Manaudou. Elle est juste hors norme." Et pour cause. 58"85 sur 100 mètres dos et 2'05"10 sur 200 mètres dos pour l'Américaine, contre 1'00"16 et 2'08"06 pour Laure Manaudou. La pensionnaire du Cercle des nageurs de Marseille compte donc se faire plaisir avant tout comme elle le confie au Monde : "J'ai rempli mon objectif en me qualifiant. Ça va aller très vite. Atteindre les demi-finales, ça sera déjà bien. (...) Ça va être difficile. Je veux avant tout me faire plaisir."

Car Laure Manaudou a changé. Plus mature, la jeune championne a pris conscience du travail qu'elle doit désormais effectuer pour se retrouver au niveau des meilleures : "Je me rends compte que je dois être sérieuse, que je dois bosser, ne pas trop m'éparpiller et me concentrer sur moi." Et tout ce travail pourrait bien payer à Londres. "Je crois que, aux Jeux, les compteurs sont remis à zéro car il n'y a plus le stress des sélections, des temps à faire et l'obligation de terminer dans les deux premières", poursuit une Laure Manaudou plus sereine que jamais.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel