Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurence Boccolini accusée de trop se plaindre de sa maladie : Sa réponse cash

Laurence Boccolini - Conférence de rentrée de la radio Europe 1 à Paris le 6 septembre 2018. © Coadic Guirec/Bestimage
13 photos
Lancer le diaporama
Laurence Boccolini - Conférence de rentrée de la radio Europe 1 à Paris le 6 septembre 2018. © Coadic Guirec/Bestimage
L'animatrice de TF1 est furieuse. Une femme s'est permis de lui envoyer une lettre à son domicile pour, notamment, l'accuser de se plaindre de sa maladie en interviews. Laurence Boccolini lui a donc répondu sur Instagram, dimanche 24 mars 2019.

Laurence Boccolini a eu une mauvaise surprise dans sa boîte aux lettres ce week-end. Sur Instagram, la présentatrice de 55 ans, que l'on retrouvera prochainement aux commandes de Je suis une célébrité, sortez-moi de là, a révélé dimanche 24 mars 2019 avoir reçu un courrier assez déplaisant d'une certaine Madame C. Comme on peut le découvrir grâce à une photo de ladite lettre, cette dernière lui explique être également atteinte de polyarthrite rhumatoïde et lui reproche de se plaindre dans ses interviews de la souffrance que cela lui cause. Elle lui écrit également qu'elle a la chance de pouvoir s'offrir tous les traitements "qui sont nécessaires et qui ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale".

Furieuse, la maman de Willow (5 ans) lui a répondu qu'elle n'avait jamais donné d'interviews à propos de sa maladie mais que "certains journalistes (trop, beaucoup trop d'ailleurs) en panne d'inspiration s'en serv[ai]ent régulièrement pour meubler leur page vide sans [sa] permission évidemment". "Je refuse de parler de ma polyarthrite rhumatoïde en interview lorsque j'en donne et c'est rare. Donc si vous lisez des torchons qui aiment à titrer sur ma 'maladie' pour faire pleurer dans les chaumières et vendre leur magazine j'en suis désolée... Cela ne vient pas de moi car je refuse qu'on me résume à cela. Comprenez bien que c'est un sujet facile à utiliser quand on n'a strictement rien à raconter sur moi", précise Laurence Boccolini.

"Quant à ma prétendue possibilité de 'm'offrir' tous les traitements possibles et imaginables grâce à un compte en banque plein à craquer (si seulement) sachez que même si j'étais riche comme Arthur et Laurent Ruquier réunis, mon argent ne me servirait strictement à rien car les remèdes à la PR sont pratiquement les mêmes pour tous ceux qui en souffrent ! Pour ma part, ils ne fonctionnent pas et je n'ai aucun traitement...", ajoute la femme de Mickaël Fakaïlo. Elle confie ensuite compatir à sa souffrance, bien que ce ne soit visiblement pas réciproque et lui souhaite "de trouver un peu de réconfort auprès d'un médecin" qui saura peut-être la soulager. "Je mets évidemment vos mots durs et blessants sur le compte de la douleur dont je connais hélas parfaitement les effets sur le moral. Bien à vous", écrit-elle en conclusion.

Bien qu'elle n'aime pas en parler, Laurence Boccolini a toutefois déjà fait quelques confidences sur sa maladie. Début janvier, elle a par exemple confié à nos confrères de Gala que c'était vers l'âge de 30 ans que les premiers symptômes étaient apparus. Ce sont les articulations des pieds qui l'ont d'abord fait souffrir : "Je ressentais des douleurs épouvantables, jour et nuit, que je marche ou pas. Puis cela a atteint le bas du dos et les mains. Il a fallu beaucoup de temps pour qu'on diagnostique finalement une polyarthrite. (...) Il faut encaisser. Il y a des jours où vous avez très mal mais il faut quand même aller bosser. Je suis plutôt chanceuse, je ne travaille pas à l'usine. Mais j'ai une fille de 5 ans qu'il faut porter, avec qui il faut jouer. Je ne veux pas qu'on me plaigne. Simplement, parler de la maladie m'a un peu décomplexée. Désormais, je ne cache plus mes mains déformées."

Elle n'a pas non plus caché que son incroyable perte de poids était liée à sa maladie : "Je n'ai pas le choix pour préserver mes articulations. La polyarthrite semble être réactivée par le système digestif."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Gad Elmaleh confie avoir été infecté par la Covid-19 dans "20h30 le dimanche" sur France 2, face à Thomas Sotto. Le 31 mai 2020.
Anne-Elisabeth Lemoine craque et ose une phrase coquine dans C à vous, 15 mai 2020, France 5
Daphné Bürki pousse un coup de gueule contre le diktat de la minceur, le 9 juin 2020, dans "Je t'aime etc", sur France 2
Estelle Mossely raconte la naissance de Magomed, dont elle a accouché le 7 mai 2020, dans l'émission "La maison des maternelles", sur France 5 le 18 mai 2020.
Wafa filmée le jour de son mariage avec Oliver, le 5 septembre 2020, par sa soeur Rania.
Jérémy Frérot fait la course contre son fils Lou, à la plage, le 30 juillet 2020
Nabilla Benattia dévoile les premiers pas de Milann
Laurent Ruquier anime pour la dernière fois "On n'est pas couché" - Samedi 4 juillet 2020, France 2
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Yann Barthès presque seul pour animer "Quotidien" - 26 mars 2020, TMC
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel