Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Léa Drucker : Le prénom de sa fille parfois mal jugé, elle justifie son choix

Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
13 photos
Léa Drucker est à l'affiche du film "Jusqu'à la garde", diffusé le 24 novembre 2021 sur France 2. Ce rôle lui avait valu le César de la meilleure actrice en 2019... mais avait également nécessité quelques prouesses d'organisation vis-à-vis de sa fille.

C'est un choix personnel, intime, que les gens n'hésitent pas à commenter. En choisissant le prénom d'un enfant, les parents forgent la manière dont chacun va s'adresser à lui, quitte à développer certains traits de caractère et pas d'autres. Et c'est pourquoi, quand elle est devenue maman pour la première fois en 2014, Léa Drucker a voulu appeler sa fille Martha. Parce que mâr, en araméen, signifie "seigneur" et que marta, en araméén toujours, veut dire "dame" ou "maîtresse". Impossible, avec une telle identité, de se laisser marcher sur les pieds à la cour de récré !

Il est vrai qu'en dévoilant le prénom de sa fille, Léa Drucker n'a pas reçu que de bons commentaires. "En devenant mère, il y a trois ans, j'ai ressenti le besoin de montrer une certaine forme de responsabilité, expliquait-elle à Version Femina en 2018. Quand ma fille est née, j'ai pensé qu'il faudrait lui donner un prénom fort qui lui offre des armes pour se défendre. Certains trouvaient ça dur, mais j'étais persuadée que ça lui donnerait du caractère. Or, à 3 ans, je crois que c'est bien parti. C'est étrange, j'ai vécu une enfance heureuse au côté de parents adorables qui m'ont transmis beaucoup de choses, mais le contexte social et le fait de ne pas avoir toujours bien su me défendre m'ont inspiré cette idée."

La rencontre avec Julien a changé ma perception des choses

Léa Drucker a rencontré son compagnon, Julien Rambaldi, en 2009 sur le tournage du film Les Meilleurs amis du monde - avec Marc Lavoine et Pascale Arbillot. Les liens qu'ils ont tissés professionnellement ont progressivement évolué vers une jolie histoire d'amour. Aujourd'hui, les deux cinéastes forment une jolie famille recomposée. "La rencontre avec Julien et ses enfants, Dino et Mia, a changé ma perception des choses, avoue l'actrice dans les pages de Gala. Je suis devenue plus optimiste sur l'amour. Je me suis autorisée à vivre ce que je m'étais plus ou moins interdit. J'ai enfin pu construire. Je me suis remise à croire à plein de choses : la vie, l'amour, la maternité."

Devenir maman ne lui a pas donné envie, cela dit, de rester à la maison pour pouponner. Au contraire. Depuis la naissance de Martha, Léa Drucker enchaîne les rôles et a même reçu le César de la meilleure actrice pour sa performance dans le film Jusqu'à la garde, de Xavier Legrand, en 2019. Si elle a eu besoin d'un temps d'adaptation et a vécu de nombreuses situations cocasses, en jonglant entre les tournages et sa petite fille, la nièce de Michel Drucker sera à l'affiche d'au moins six films en 2022. Plutôt pas mal !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image