Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Législatives 2017 : Aymeric Caron s'en prend à Marie Sara...

Législatives 2017 : Aymeric Caron s'en prend à Marie Sara...
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Portrait de Aymeric Caron, le 25 mars 2017 à Paris
11 photos
Lancer le diaporama
L'investiture de la torera passe très mal !

Ça coince pour le mouvement En marche !, qui a choisi de labelliser ses candidats lors des élections législatives des 11 et 18 juin La République en marche. Au moins deux investitures sont contestées : celle de la torera Marie Sara et celle de Marielle de Sarnez.

C'est le journaliste et ex-chroniqueur télé Aymeric Caron qui mène la charge médiatique, quand d'autres anonymes se manifestent aussi, contre Marie Sara, investie par le mouvement du nouveau président Macron dans la 2e circonscription du Gard, actuellement représentée à l'Assemblée nationale par le député frontiste Gilbert Collard. Dans une tribune pour Libération, ce défenseur de la cause animale, écrit : "La corrida a toujours eu ses entrées à l'Assemblée nationale grâce à des élus aficionados. (...) Mais un nouveau pas risque d'être franchi avec l'arrivée possible au Palais-Bourbon de la plus célèbre porte-parole française de la tauromachie, la torera Marie Sara. L'actuelle délégataire des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Mont-de-Marsan vient d'être investie pour les législatives dans la 2e circonscription du Gard par La République en marche, le mouvement créé par le nouveau président Macron. Le signal envoyé à travers un tel adoubement est catastrophique : il témoigne d'un mépris inadmissible pour les droits des animaux."

Critiquant l'image de modernité qu'Emmanuel Macron veut incarner, Aymeric Caron ajoute : "Vraiment, monsieur le Président, est-ce cela la France moderne, progressiste et humaniste que vous souhaitez incarner ? Vous rendez-vous compte qu'en promouvant une pratique rétrograde et barbare, alors même que la Catalogne l'a supprimée il y a plusieurs années, alors même que le Code civil français vient de reconnaître la sensibilité de l'animal, vous vous faites au contraire le porte-parole d'une France en marche... arrière ?" Le journaliste demande le retrait de Marie Sara...

Une autre candidature de la République en marche est également fortement contestée, celle de Marielle de Sarnez, membre du Modem, en lice dans la 11e circonscription de Paris. Âgée de 66 ans et avec quarante ans de vie politique derrière elle, elle n'incarne pas le renouvellement du personnel politique promis par Emmanuel Macron. Mais c'est surtout le fait qu'elle ait déjà été quatre fois députée européenne qui coince. Selon le mouvement, aucun candidat ne pouvait se présenter aux législatives en ayant déjà effectué plus de trois mandats parlementaires. Malin, Benjamin Griveaux, le porte-parole de la République en marche, a rétorqué qu'elle n'avait jamais été députée à l'Assemblée nationale. Tout est dans la nuance...

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image