Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Leonardo : Le coup de folie qui pourrait coûter cher au PSG

5 photos
Lancer le diaporama

Ce devait être un match pour s'approcher un peu plus du titre de champion de France, titre après lequel court le Paris Saint-Germain depuis 1994... Mais au terme d'une rencontre hachée, émaillée d'une expulsion et de nombreux cartons jaunes, c'est l'amertume, la colère et l'incompréhension qui régnaient dans le clan parisien ce dimanche 5 mai. Avec en point d'orgue le coup de folie de Leonardo, directeur sportif du PSG.

Un coup de folie qui ponctuait une première mi-temps catastrophique face à Valenciennes. L'équipe nordiste, contrôlant les tentatives de Parisiens suffisants, avait finalement ouvert le score sur un contre d'école, jetant un froid dans un Parc des Princes comble où avait pris place la famille Beckham, David et ses fils assistant avec horreur à ces 45 premières minutes finies à 10 pour le club parisien suite à l'expulsion de Thiago Silva, coupable d'avoir contesté auprès de l'arbitre en le repoussant - volontairement pour les uns, involontairement pour les autres. Une sanction que certains jugeront sévère, mais pas si scandaleuse au vu du règlement, qui prévoit jusqu'à 6 mois de suspension pour les coupables.

De quoi énerver Leonardo, le directeur sportif du PSG, déjà échaudé par l'arbitrage du match précédent à Evian Thonon Gaillard, qui avait vu Marco Verratti, le gardien Salvatore Sirigu et David Beckham se faire expulser. Dans les couloirs du Parc des Princes, alors que l'arbitre Alexandre Castro rejoint son vestiaire à la mi-temps, Leonardo déboule et lui donne un coup d'épaule. C'est finalement son président Nasser al-Khelaïfi qui se charge de le calmer et de le ramener à la raison... Un geste qui en dit long sur l'énervement et la pression qui règnent sur le club parisien.

En salle de presse, Leonardo minimisait l'incident, qui pourrait tout de même lui valoir jusqu'à un an de suspension, selon les barèmes de la Fédération Française de Football. "Une bousculade ? Il n'y a rien. Je lui parle seulement, et je lui dis que je ne comprends pas cette expulsion", a-t-il expliqué avant de se lancer dans une longue tirade à charge contre l'arbitre. Ce lundi, même discours, le Brésilien, qui avait demandé sa compagne en mariage en direct à la télévision il y a peu, revenait sur la bousculade : "Dans les couloirs, tout le monde a parlé avec tout le monde. Moi aussi. Je n'ai rien fait, rien dit de spécial." Sauf que tout a été filmé en direct par les caméras de Canal+...

L'arbitre victime du coup de sang de Leonardo a bel et bien rendu un rapport complémentaire sur "sur le comportement de Leonardo, la bousculade", révélait lundi soir l'AFP, citant une source proche du dossier. Cela signifie que le directeur sportif du PSG sera bientôt convoqué par la commission de discipline, dont les prochaines réunions sont prévues ce mardi et le jeudi 16 mai. Il pourrait par ailleurs faire face à une procédure devant le Conseil de l'éthique (CNE), pour ses critiques envers l'arbitre.

Les réactions de Leonardo, aussi bien ses mots que ses gestes, pourraient donc valoir cher au PSG, les plus pessimistes évoquant un retrait de points au club parisien. Toujours est-il que ce geste inexplicable de la part d'un dirigeant, et injustifiable, risque de peser un peu plus sur Zlatan Ibrahimovic et ses partenaires.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image