Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les Infidèles : Les affiches du film de Jean Dujardin vont être retirées

Réactualisation : "La société JCDecaux, propriétaire des affichages, va retirer les posters du film Les Infidèles, suite aux différentes plaintes de particuliers qui se sont dits choqués," annonce RTL. Le groupe n'était pas hostile à l'idée de retirer ces affiches et déclarait déjà ce matin dans les colonnes du Parisien que la campagne n'était pas de bon goût et qu'il avait refusé d'autres visuels du film.

A 11h18 nous écrivions : Dans la jungle promotionnelle du cinéma, Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Les Infidèles sont visiblement des as. Dévoilées dans les rues depuis quelques jours, les affiches de la comédie à sketches, notamment réalisée par Michel Hazanavicius et Emmanuelle Bercot (Polisse), provoquent la colère des associations et du public, qui demandent à ce qu'elle soient purement et simplement censurées.

Alors que le sondage sur son site révèle que 58% des internautes ne se disent pas choqués par les affiches, Le Parisien rapporte que deux plaintes ont été déposées aux bureaux de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), un organisme chargé de contrôler la teneur des messages publicitaires. Stéphane Martin, le directeur général, explique : "Notre jury de déontologie ne s'est pas encore réuni car les plaintes viennent d'arriver. Pour l'affichage extérieur, il n'existe aucun contrôle préalable. Mais nous estimons dèjà que cette campagne est contraire aux règles de l'image sur la personne humaine, bien qu'elle se rapporte au sujet du film, qui est une comédie sur l'adultère. À titre préventif, nous avons d'ores et déjà conseillé à JCDecaux, qui s'occupe de l'affichage public, de retirer les panneaux. Si le jury de déontologie suit notre avis, ils seront de toute façon obligés de le faire."

La société JCDecaux ne semble pas hostile à l'idée de censurer la campagne du film, au contraire : "[Les affiches] ne sont pas de bon goût, c'est vrai. Nous avons déjà refusé d'autres visuels pour ce film, qui ne nous paraissaient pas publiables. Nous avons accepté ceux-là car ils sont humoristiques et que c'est le sujet du film. Mais si le jury de l'ARPP nous demande de les retirer, nous le ferons."

Alors que l'affaire est relayée depuis hier soir et que la campagne publicitaire n'était programmée que pour une semaine, la production des Infidèles semble particulièrement ravie du tapage médiatique. Sur le compte Twitter du film, elle affirmait hier soir se battre pour le défendre. Et ce matin, nouveau post : la photo d'une affiche dans les rues de Paris, accompagnée du message "On vous a fait une petite photo car nos affiches risquent de devenir collector".

Si la comédie Les Infidèles profitera sans nul doute de cette petite polémique, le sort de Jean Dujardin et The Artist inquiète la presse française. Alors que le film de Michel Hazanavicius attaque la dernière ligne droite de son aventure hollywoodienne avec 10 nominations aux Oscars, la controverse autour de ces affiches pourrait revenir aux oreilles de l'Académie des Oscars avant la cérémonie du 26 février. Bien loin de l'hommage classique du film en noir et blanc, Jean Dujardin et l'humour potache des Infidèles pourraient nuire à la noble réputation de The Artist à Hollywood, dont le puritanisme n'est plus à démontrer. Mais enfin l'Amérique, c'est loin, et il n'y a pas de quoi fouetter un chat !!

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image