Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Li Na : La gagnante de l'Open d'Austalie suscite la polémique, la Chine divisée

Li Na prend la pose sur Brighton Beach à Melbourne, après sa victoire en finale de l'Open d'Australie, le 26 janvier 2014
18 photos
Lancer le diaporama
Li Na prend la pose sur Brighton Beach à Melbourne, après sa victoire en finale de l'Open d'Australie, le 26 janvier 2014

Récent vainqueur de son deuxième tournoi du Grand Chelem en Australie à Melbourne, la Chinoise Li Na est au coeur d'une tempête médiatique dont elle se serait bien passée. En cause ? Son manque de patriotisme supposé et l'argent qu'elle aurait touché de sa région d'origine...

Victoire et humour

Samedi 25 janvier, Li Na s'imposait en finale de l'Open d'Australie, sa seconde victoire en Grand Chelem après Roland-Garros en 2011. Un petit exploit pour la Chinoise, puisqu'elle est la seule joueuse d'origine asiatique à compter des tournois du Grand Chelem à son palmarès. Mais plutôt que de célébrer leur athlète, nombres de ses compatriotes l'ont prises pour cible.

En cause, son supposé manque de patriotisme, notamment lors du discours de remise des prix, où un grand sourire lui barrant le visage, elle a fait preuve d'un humour certain, en anglais d'abord, où elle a remercié son agent : "Il m'a rendue riche, merci beaucoup !" Puis ce fut le tour de son entraîneur, de son physiothérapeute et surtout de son mari : "Merci à lui d'avoir tout abandonné pour voyager avec moi et être mon partenaire d'entraînement. Il s'occupe des boissons et de la raquette, donc il bosse beaucoup. Donc, merci beaucoup, tu es un chic type." Une petite tirade qui provoqua les rires de l'assemblée, avant qu'elle ne conclue : "Mais tu as aussi de la chance d'être tombé sur moi." Si le discours a fait le buzz et a été remarqué pour son côté amusant et spontané, il est loin d'avoir fait l'unanimité en Chine, où on lui reproche son manque de patriotisme.

Manque de patriotisme

Pas un mot pour la mère patrie dans son discours, et encore moins pour le Parti communiste. Loin du moule des sportifs chinois, qui n'oublient jamais de remercier l'appareil d'état, sans qui ils ne seraient rien selon la doctrine consacrée, Li Na détone. Très vite, elle s'est affranchie du carcan communiste pour monter sa propre structure d'entraînement, après un bras de fer avec l'état communiste. Et aujourd'hui, la jeune femme est indépendante et joue son meilleur tennis.

Résultat, elle se retrouve au coeur d'un affrontement sur les réseaux sociaux, entre ceux qui lui reprochent son manque de patriotisme, de reconnaissance et pour qui elle ne mérite pas d'être chinoise, et ceux qui considèrent qu'elle ne doit rien à personne excepté à elle-même...

Une récompense critiquée

Un clivage qui a encore été renforcé lorsque la joueuse a posé le pied dans sa province natale du Hubei, trois jours après sa victoire. À son arrivée, le gouverneur et une ribambelle d'officiels qui lui remettent un chèque de 800 000 yuans (l'équivalent de 100 000 euros) à sa descente d'avion. Surprise, et probablement contrariée de recevoir une telle somme (elle s'était empressée de reverser son précédent chèque à un orphelinat lors de sa victoire à Roland-Garros), Li Na est loin d'afficher la mine ravie qu'elle avait à Melbourne en touchant ses 1,7 million d'euros. Le visage figé, sa froideur étonne.

De quoi énerver un peu plus ses compatriotes qui ne comprennent pas comment la joueuse peut faire preuve d'un tel comportement. Et notamment un journaliste local qui a publié bon nombre de photos pour démontrer la froideur supposée de la joueuse. Immédiatement, la riposte s'est organisée sur le web, certains traitant le journaliste "de chien du système"...

D'autres s'en sont pris aux dirigeants locaux à propos de la récompense offerte à la joueuse. Pourquoi une telle somme donnée à une joueuse millionnaire grâce à ses victoires sur le circuit WTA ? D'où vient l'argent ? Même la très officielle agence Chine Nouvelle, organe du PC, a critiqué vigoureusement cette mesure, soutenant que l'argent provenant des contribuables aurait dû servir à contribuer au bien de ces derniers et non à celui d'une seule personne. Et vu le visage impassible de la joueuse, on imagine aisément qu'elle n'était pas au courant et encore moins heureuse de cette intention.

Enfin, la joueuse a encore fait parler d'elle, lorsque des journalistes lui ont demandé si elle comptait passer participer au prestigieux gala télévisé du Nouvel An, l'un des programmes phares de la télé chinoise. Réponse de la joueuse rebelle : elle préfère passer le Nouvel An en famille...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel