Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Liam Neeson face à la polémique grandissante : "Je ne suis pas raciste"

Liam Neeson face à la polémique grandissante : "Je ne suis pas raciste"
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Liam Neeson, au coeur d'une polémique raciste, sort de l'émission Good Morning America à New York le 5 février 2019.
11 photos
Lancer le diaporama
Actuellement en promotion pour le film "Sang froid", Liam Neeson a provoqué un tollé après s'être confié sur une expérience personnelle impliquant le viol d'une amie proche et le désir de vengeance. L'acteur britannique a clairifié ses propos sur le plateau de "Good Morning America".

Dans Sang froid (en salles le 27 février 2019), Liam Neeson incarne un homme qui a soif de justice, puis de vengeance après que son fils a été assassiné sur ordre d'un baron de la drogue.

Lors d'une interview accordée au journal britannique The Independant, l'acteur de 66 ans a choisi de rebondir sur le thème de la vengeance en évoquant une histoire personnelle. Il a ainsi révélé avoir eu envie de tuer après avoir découvert que l'une de ses amies les plus proches avait été sauvagement violée. Lorsque cette dernière lui a révélé que son agresseur était "une personne noire", Liam Neeson s'est focalisé sur cette communauté durant plusieurs jours. "J'ai honte de le dire, j'ai parcouru les rues avec une matraque, en espérant être approché par quelqu'un. J'ai fait ça pendant peut-être une semaine, en espérant qu'un 'bâtard noir' sortirait d'un pub pour me chercher des noises. Comme ça, j'aurais pu... le tuer", a confié la star de La Liste de Schindler, Gangs of New York ou encore Taken.

Après de telles confidences, Liam Neeson ne s'attendait pas à provoquer un tollé. Et pourtant, l'acteur a très rapidement été accusé de racisme. Une polémique qu'il a tenté de désamorcer en personne en s'exprimant dans l'émission Good Morning America de la chaîne ABC.

Face à la journaliste Robin Roberts, très populaire outre-atlantique, Liam Neeson s'est défendu d'être raciste, précisant que les faits évoqués dans son interview pour The Independant dataient d'une quarantaine d'années. Pour mettre fin à ce besoin primaire de vengeance qui l'a profondément "blessé et choqué", l'acteur dit s'être confié à un prêtre et observe que marcher deux heures par jour l'a beaucoup aidé.

Malgré cette tentative d'apaisement, l'avant-première de Sang froid a été annulée. Le tapis rouge qui devait être déroulé ne l'a jamais été et les journalistes ont été avertis à la dernière minute que l'événement n'aurait finalement pas lieu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image