Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Lola Dewaere : Son père Patrick héroïnomane, sa mère "déséquilibrée"... ses douloureux souvenirs d'enfance

Lola Dewaere : Son père Patrick héroïnomane, sa mère "déséquilibrée"... ses douloureux souvenirs d'enfance
Par Mathias Sorel Journaliste
Toujours demandeur d’un ou deux scoops à la boulangère du quartier, il a pour devise de ne jamais garder une info pour lui : un secret, c’est fait pour être partagé !
14 photos
Lola Dewaere est sur France 3 ce soir, avec le téléfilm "Crime dans l'Hérault". Elle entre dans la peau du personnage Caroline Martinez. La comédienne, qui a vécu une enfance difficile avec le suicide de son père, était revenue sur cette période sombre il y a quelques mois.

Ce vendredi 11 mars, France 3 diffuse le téléfilm Crime dans l'Hérault. Ce dernier avait cartonné lors de la première diffusion en 2019 alors que la comédienne Lola Dewaere avait particulièrement convaincu dans le rôle de Caroline Martinez, aux cotés deFlorence Pernel et Guillaume Cramoisan.

La fille de Patrick Dewaere, l'acteur star des années 1970 qui s'est suicidé d'une balle dans la bouche en 1982, était revenue sur son enfance douloureuse en mai 2021 pour Voici. La comédienne de 42 ans n'avait pas mâché ses mots au moment d'évoqué ces souvenirs. "On ne va pas se mentir, je me suis dit que ça irait plus vite pour moi si je m'appelais Dewaere. Après tout, il me devait bien ça, mon père", avait-elle déclaré pour expliquer le choix de se faire connaitre sous le nom de l'homme qui l'a abandonné. Pour rien n'arranger, elle confiait que son père était endetté au moment de sa mort : "Il nous a laissé tellement de dettes que la vie n'a pas été facile."

Le partenaire de son père dans Les valseuses, Gérard Depardieu, n'a pas non plus été d'une aide précieuse pour la jeune femme qui a nié tout lien d'amitié entre son géniteur et l'interprète d'Obelix: "Leur amitié est une légende, ils ne se voyaient jamais en dehors des plateaux. Je pense qu'il y avait de la jalousie, une sorte de concurrence, en tout cas de la part de mon père."

Regrettant les déboires de son père, l'actrice avait également confié à L'Express, les problèmes de sa mère, Élisabeth Malvina Chalier, qui n'a pas su se relever de la perte de son mari : "Mon père, héroïnomane, l'avait entraînée dans ses addictions, dont elle tentait alors de décrocher. Je la voyais se bourrer de méthadone, des petites pilules roses qu'elle dépiautait chaque matin. [...] J'ai aussi compris qu'il n'était pas simple de perdre un mari à 22 ans, de se retrouver criblée de dettes vu que mon père n'avait jamais payé ses impôts, d'être virée de sa maison." Résignée et meurtrie, la vedette de Peur sur le lac avait conclu : "Je me suis dit, vers 10 ou 11 ans, qu'il ne nous aimait peut-être pas assez, ma mère et moi, pour choisir de s'en aller comme ça."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image