Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Lupe Fiasco critique ouvertement Barack Obama sur scène et se fait exclure

10 photos
Lancer le diaporama
Le rappeur Lupe Fiasco interprète la chanson Words I Never Said lors d'un concert au Hamilton Live à Washington D.C. et se fait exclure de scène. Le 20 janvier 2013.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'ultrapopulaire Barack Obama n'a pas que des amis. Plus surprenant encore, il ne fait pas l'unanimité auprès des rappeurs. Lupe Fiasco en est la preuve vivante et n'a pas hésité à manifester son hostilité à l'égard du président américain qui prêtait serment ce week-end lors de sa deuxième investiture.

Si ses confrères Young Jeezy, Nas et Jay-Z s'enorgueillissent d'avoir "un président noir" symbole d'espoir et de changement, Lupe Fiasco, lui, n'est visiblement pas conquis. Le célèbre auteur-interprète de Superstar (extrait de l'album The Cool sorti en 2007) l'a fait savoir à l'occasion d'un concert au Hamilton Live à Washington D.C. durant lequel il a interprété pendant près de trente minutes la chanson Words I Never Said tirée de son album Lasers (2011) dans laquelle il déclare ne pas voté pour Barack Obama aux deux dernières élections et reprochant à ce dernier de rester muet face aux attaques de l'armée israélienne dans la bande de Gaza. Dans son récital, le rappeur originaire de Chicago (comme Barack Obama) s'en est également pris à Rush Limbaugh et Glenn Beck, deux animateurs radio auteurs et commentateurs politiques conservateurs qu'il traite de racistes.

"Je suis une partie du problème, mon problème est que je suis pacifique", rappait Lupe Fiasco, nominé aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur album rap pour Food & Liquor II : The Great American Rap Album Pt. 1. Le rappeur, à qui l'on a ensuite demandé de quitter la scène sous les applaudissements du public, s'en est déjà pris oralement à Barack Obama au cours d'une interview avec Mina SayWhat sur Power 99 FM pour la promo de son album. Lupe Fiasco y accusait le 44e président des États-Unis d'être un tueur d'enfants du fait "des attaques de drones" qu'il a ordonnées en Irak et en Afghanistan.

La capitale des États-Unis était à la fête en ce week-end d'investiture. Après le Kids Inaugural Concert qu'animaient Katy Perry et Usher et le Latino Inaugural 2013 pour lequel Eva Longoria s'était mise sur son 31, les festivités se prolongent jusqu'au lundi 21 janvier avec la cérémonie officielle et la prestation très attendue de Beyoncé Knowles.

I.N.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image