Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Madonna et Patrick Hernandez : La vérité sur 'Born to Be Alive' enfin révélée !

11 photos
Lancer le diaporama
Patrick Hernandez, auteur du tube Born to Be Alive, rétablit la vérité sur Madonna à Frédéric Zeitoun dans Melody de ma vie, sur la chaîne Melody le 4 mai 2015.

La légende est tenace. Patrick Hernandez tire les choses au clair : Non ! Madonna n'a pas dansé à ses côtés ni été sa choriste sur son tube planétaire Born to Be Alive. Leur histoire est plus compliquée, c'est celle d'un coup de coeur artistique début 1980, d'une occasion manquée. L'auteur de ce monument disco (qui lui rapporte encore une petite fortune chaque jour) la raconte à Frédéric Zeitoun dans Melody de ma vie, sur la chaîne Melody.

"Ça fait effectivement quelques années que j'essaye de rétablir la vérité... Il y a des messages qui passent difficilement, les gens ont définitivement envie de voir Madonna danser sur Born to Be Alive", commence Patrick Hernandez. Ce n'est pourtant pas ce qu'il s'est passé. C'est à New York en 1980 qu'ils se rencontrent : "Pour être très, très précis, elle s'est présentée effectivement pour une audition de chanteurs et de danseurs. Sur deux jours d'auditions, on a dû voir plusieurs centaines de personnes à qui on a demandé de faire quelques pas de danse et de nous chanter une chanson. Parmi elles, s'est présentée Madonna. Alors elle nous fait sa petite présentation, qui était éblouissante, et lorsqu'on lui a demandé de chanter, elle a dit : 'Je ne sais pas chanter, c'est pas mon truc.' On la force un peu et elle nous fait une version de Jingle Bells, très humoristique, avec quelques pas. Elle était tellement spontanée, tellement brillante déjà pour ses 19 ans qu'on lui a dit on t'emmène avec nous, on va pas te faire danser derrière Patrick, on a tout ce qu'il faut. On a trente-cinq danseurs. Et si tu veux bien, on va te faire enregistrer un disque."

Quelques jours plus tard, Louise Ciccone, loin d'être encore Madonna, débarque avec sa valise à Paris et s'installe chez Patrick Hernandez. Mais lui faire enregistrer un disque n'est pas chose facile. "Parce que cette jeune fille, poursuit Patrick Hernandez, qui a beaucoup de talent et de personnalité, voulait faire du théâtre, du cinéma ou danser, mais pas chanter. Mais elle dû voir que la vie d'un chanteur qui réussit n'est pas si désagréable."

Si Madonna n'a pas dansé pour Patrick Hernandez pendant l'année qu'elle a passée à Paris, elle remplacera pendant trois mois l'une des danseuses de Karen Cheryl pour ses prestations télé. Mais la future mégastar ne reste pas en France. Fin 1980, elle quitte Paris, laissant derrière elle une petite valise et quelques fringues. "Trois ans après, elle sort son premier tube", conclut Patrick Hernandez. Everybody, le premier single de Madonna est sorti en 1982, mais il lui faudra attendre Holiday, fin 1983, pour exploser au sommet des charts.

Tandis que Patrick Hernandez chantera l'inusable Born to Be Alive pour le concert Stars 80 au Stade de France le 9 mai prochain, Madonna prépare son Rebel Heart Tour. Lundi, elle secouait la Toile et les gazettes en s'affichant collée serrée avec sa rivale Lady Gaga au MET Gala.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel