Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Manon (The Voice) traumatisée par sa fausse couche : les terribles visions qui lui surviennent

Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
14 photos
Il y a quelques jours, l'ancienne candidate de "The Voice" Manon a révélé avoir perdu son bébé après une fausse couche. Toujours en train de se remettre de ce drame, la jeune femme de 30 ans traverse des épisodes de déprime comme dans la journée de mardi 9 février.

C'est une terrible nouvelle qu'a annoncé le 7 février dernier Manon. L'ancienne candidate de The Voice 3 (2014) a malheureusement été victime d'une fausse couche au cours du premier trimestre de sa nouvelle grossesse. Grossesse révélé seulement quelques jours auparavant à ses abonnés sur les réseaux sociaux. Depuis, Manon essaye tant bien que mal de se remettre de ce bouleversement traumatisant. Si certains jours, elle parvient à retrouver le sourire - notamment grâce au soutien de son compagnon et de leur fils Lenny (2 ans) - la chanteuse de 30 ans demeure fortement fragilisée.

Sur Instagram mercredi 9 février 2021, elle a d'ailleurs révélé avoir traversé un lourd épisode de déprime la veille. "Hier c'était vraiment très très très dur", a-t-elle avoué d'entrée via sa story, la mine fatiguée et les yeux boursouflés. Et de poursuivre : "Déjà parce que j'ai hyper mal au ventre. J'ai des contractions, ce qui est normal parce que l'utérus se remet en place. Et moralement, ça n'allait pas du tout. Je n'arrêtais pas de broyer du noir, je n'étais pas bien. J'ai dû prendre un cachet pour dormir parce que je me sentais vraiment mal. Je n'ai fait que pleurer".

Manon explique avoir également eu des souvenirs soudains et assez violents du jour de sa fausse couche. "Il y a vraiment des phases, comme un deuil je pense. Hier après-midi, j'ai eu ma psy j'étais hyper bien, hyper forte, sereine et tout. Et en fait, c'est comme si j'avais occulté ce qu'il s'est passé à l'hôpital. Et je n'arrêtais pas d'avoir des visions du moment où le docteur a pris la pince pour me l'enlever, pour aider à descendre, du spéculum... J'avais toutes ces images qui revenaient et je n'arrivais pas à me les enlever. C'était horrible", a-t-elle confié encore très marquée. Manon ne compte pas se laisser aller malgré tout et assure continuer d'"essayer d'être plus positive". Pour cela, elle compte s'aider entre autres d'une kinésiologue (discipline non scientifique qui étudie les mouvements et postures du corps humain, ndlr). Une pratique qui, elle l'espère, l'aidera à se débarrasser des "traumatismes de (s)on corps".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image