Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mariage de William et Kate : Premier incident et sérieuses inquiétudes...

A trois semaines du jour J, premier incident notable dans l'effervescence accompagnant le mariage prochain du prince William et de Kate Middleton, le 29 avril 2011 : le clan de la mariée, qui a pourtant bien su tirer son épingle du jeu dans la mêlée de la médiatisation en invitant l'entreprise familiale d'articles de fête Party Pieces au bal très lucratif des produits dérivés, se plaint d'être harcelé par les médias.

Ce n'est certes pas une situation surprenante, tant la pression populaire et médiatique est forte autour de la noce, et tant la vie entière de la future princesse Catherine est passée au crible (son enfance, son village, sa région, sa romance...), mais le fait de s'en plaindre ouvertement a de quoi alerter.

La famille Middleton a tiré la sonnette d'alarme après la publication dans la presse de photos de Carole et Philippa 'Pippa' Middleton, la mère et la soeur (et témoin) de Kate, en pleine séance shopping dans Chelsea. Les deux femmes avaient été pistées par des paparazzi à moto. L'affaire est sérieuse, confirmée par le Palais Saint-James, le secrétariat du prince William : "A la suite de plusieurs incidents, où il y a eu poursuite et harcèlement de la part d'agences et de journalistes pigistes, la famille Middleton a cherché, par l'intermédiaire du PCC (commission des plaintes de la presse), à attirer l'attention des rédacteurs en chef sur leurs inquiétudes."

Une première violation du pacte...

Il faut bien voir qu'il s'agit du premier coup de canif dans le contrat moral qui régit les relations entre les médias et la famille royale : un dispositif d'échanges en bonne intelligence qui s'est instauré avec le temps et a rétabli la confiance après que le torchon eut conséquemment brûlé à la mort tragique de Lady Di, un vrai pacte entériné sous la forme d'un code d'honneur qui interdit à la presse de faire preuve d'intimidation et de harcèlement à l'endroit des membres de la famille royale, en échange de quoi cette dernière octroie l'accès qu'elle juge opportun aux activités de ses membres. Grosso modo, les royaux décident de leur degré d'exposition, la presse se satisfait de cette matière. Même les sorties nocturnes de la jeunesse couronnée (comme les princesses Beatrice et Eugenie) sont couvertes de manière quasi "institutionelle".

La famille royale avait bien insisté sur la valeur de ce pacte, de ce modus vivendi, dans la perspective du mariage du prince William et de Kate Middleton, qu'on veut préserver au maximum afin qu'elle ne connaisse pas le parcours douloureux qui fut celui de Diana...

L'avidité des médias est décidément très tangible en ce moment : cette semaine, la reine Silvia de Suède a fait les frais d'une rencontre avec un photographe à New York, alors que, là aussi, elle faisait du shopping avec sa fille la princesse Madeleine. Résultat : jambe dans une attelle et poignet bandé.

Par suite du signal d'alarme des Middleton, le PCC a rappelé à l'ordre l'ensemble de la presse.

Probabilité d'attentat très élevée, Scotland Yard sur les dents : alerte à tous les étages...

La conduite des médias n'est pas la seule préoccupation de la couronne. Pour ce mariage d'anthologie, destiné à surpasser en audience celui du prince Charles et de Lady Diana en 1981 avec près de 2,5 milliards de téléspectateurs (contre 750 millions dans 74 pays à l'époque) dans le monde et visible en direct également sur le site Internet officiel du mariage, pour un record qui figurera au Guinness book après validation par un huissier mandaté pour l'occasion, Scotland Yard est sur les dents pour assurer la sécurité de l'événement. Pas de bon augure pour les nerfs du prince William, déjà à vif !

La police londonienne, outre la sécurité personnelle et rapprochée autour des mariés et de leur famille, et l'encadrement des dizaines de milliers de spectateurs qui seront présents dans les rues de la capitale et aux abords de Westminster et Buckingham (une foule qui devrait commencer à s'amasser dès l'aube !), craint plusieurs menaces : le risque d'une attaque terroriste, notamment, est évalué comme très élevé, tandis que des débordements à l'initiative de manifestants proches des courants anarchistes, en colère contre le plan d'austérité du gouvernement, ne sont pas à exclure. Le maire Boris Johnson et le commandant Bob Broadhurst ont d'ailleurs indiqué que la police emploierait tous les moyens nécessaires au verrouillage de l'événement, y compris des pratiques extrêmes telles que les contrôles d'identité et les fouilles au corps.

Si ces grandes manoeuvres serviront également de répétition grandeur nature pour les autres grandes manifestations à venir outre-Manche (les Jeux Olympiques et le jubilé de diamant de la reine Elizabeth II), on imagine également que les services de séurité attachés à la couronne auront du pain sur la planche même après le mariage, pour assurer la sécurité du couple princier. William et Kate, qui vivent dans le nord du Pays de Galles non loin de la base de la RAF à Anglesey, d'où le prince officie en tant que pilote d'hélicoptère de sauvetage, devraient continuer à résider, du moins dans un premier temps, à Clarence House, résidence officielle à Londres du prince Charles où loge également le prince Harry quand il n'est pas en opérations, lors de leurs activités officielles et de leur présence dans la capitale.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
Louis Bertignac : Son fils Jack s'est (encore) blessé, sa compagne Laetitia dépitée
Louis Bertignac : Son fils Jack s'est (encore) blessé, sa compagne Laetitia dépitée
Anne Gravoin en deuil : le père de la violoniste est mort
Anne Gravoin en deuil : le père de la violoniste est mort
Mathieu Johann opéré et "libéré de ce mal" qui le rongeait : photo après l'intervention
Mathieu Johann opéré et "libéré de ce mal" qui le rongeait : photo après l'intervention
Faustine Bollaert "flippée" pour ses enfants : "J'étais en train de les embarquer dans mes noirceurs"
Faustine Bollaert "flippée" pour ses enfants : "J'étais en train de les embarquer dans mes noirceurs"
Hugo Lloris, sa femme Marine et les enfants face à un coup dur : "Les filles ont mal réagi"
Hugo Lloris, sa femme Marine et les enfants face à un coup dur : "Les filles ont mal réagi"
Antoine Griezmann  a 30 ans : déclaration d'amour de sa femme Erika et photo de couple
Antoine Griezmann a 30 ans : déclaration d'amour de sa femme Erika et photo de couple
Stéphanie Fugain n'a "aucun respect" pour la nouvelle femme de son ex Michel Fugain
Stéphanie Fugain n'a "aucun respect" pour la nouvelle femme de son ex Michel Fugain
Meghan Markle : Ses retrouvailles avec la famille royale compromises, Harry prêt à rentrer seul
Meghan Markle : Ses retrouvailles avec la famille royale compromises, Harry prêt à rentrer seul
Élizabeth Tchoungui, maman d'un enfant autiste : les erreurs de diagnostics qu'elle ne pardonne rien
Élizabeth Tchoungui, maman d'un enfant autiste : les erreurs de diagnostics qu'elle ne pardonne rien
Christina Milian et M.Pokora parents pour la 2e fois : première photo avec bébé à l'hôpital
Christina Milian et M.Pokora parents pour la 2e fois : première photo avec bébé à l'hôpital
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image