Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Maryse Wolinski, inconsolable : ''L'absence de Georges m'est insupportable !''

Maryse Wolinski, inconsolable : ''L'absence de Georges m'est insupportable !''
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.

Quatre mois après la mort de son mari Georges Wolinski, Maryse a accepté de recevoir une journaliste de La Parisienne dans son appartement de Saint-Germain-des-Prés. Un foyer dans lequel rien n'a bougé, même pas le fouillis du bureau du dessinateur de Charlie Hebdo. Inconsolable, Maryse Wolinski évoque avec pudeur sa douleur et fait part de ses questionnements concernant le jour de la tuerie.

"Ma vie sans lui est difficile. Son regard sur moi, sa protection, nos longs échanges, notre amour me manquent. En 47 ans de vie commune, notre couple s'est construit comme une cathédrale. C'est comme si on m'avait arraché une partie de moi-même. L'absence de Georges m'est insupportable", confie l'épouse de Wolinski. Si cette dernière n'a rien touché dans leur appartement afin de faire comme si son mari était parti en voyage, la journaliste et romancière a malheureusement appris qu'elle devait déménager. "Notre propriétaire veut reprendre ce bel espace pour son fils. C'est violent. Pour la première fois, quelques jours avant sa mort, on avait envisagé d'acheter un appartement", explique la veuve.

Désignée comme légataire universelle de Georges Wolinski, Maryse ne cache pas que la succession sera longue : "Quand j'ai rencontré Georges, il était veuf avec deux petites filles de 8 et 10 ans que j'ai élevées avec lui. Ensuite, nous avons eu notre fille, Elsa."

Hantée par l'enquête

En colère, la femme du dessinateur ne cache pas s'intéresser de très près à l'affaire concernant la tuerie de Charlie Hebdo et pour elle, certains points méritent encore d'être éclaircis. "Georges n'assistant pas régulièrement à la conférence de rédaction, d'autres non plus. Ce jour-là, ils étaient tous présents. Pur hasard ? Un service spécialisé avait fait des recommandations sur la sécurité du lieu. Mais les travaux n'ont pas été effectués...", confie-t-elle, précisant ensuite avoir rendez-vous avec la juge d'instruction afin de lui faire part de ses interrogations.

Hantée par ce matin du 7 janvier et souffrant de la perte de l'homme de vie, Maryse continue à sa façon de se battre.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Maryse Wolinki dans La Parisienne du samedi 6 juin 2015.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image